/sports/others
Navigation

Une finale haute en émotions

David Trudeau et Hugo Dorval ont semé la concurrence lundi à Sainte-Foy

Coup d'oeil sur cet article

David Trudeau et Hugo Dorval ont remporté l’or au championnat national junior North Face de bloc qui s’est terminé, lundi, au club Délire Escalade de Sainte-Foy.

Les deux athlètes du club hôte ont mérité leur laissez-passer pour le championnat mondial d’escalade qui se déroulera au printemps dans une ville qui reste à déterminer. Les quatre premiers de chaque catégorie obtenaient leur billet pour le mondial.

Progression

Trudeau signait un deuxième titre consécutif dans la catégorie junior. Il a tout juste devancé son coéquipier Zacharie Mathieu. « Parce que je suis champion en titre, je m’y attendais, mais les émotions ont été dans le piton en finale, a-t-il imagé. Ce fut serré jusqu’à la fin et on ne savait pas qui allait gagner. Gagner à la maison procure un cachet incroyable. »

En deuxième place, Mathieu a connu toute une progression. « C’est une progression énorme parce que je n’avais pas atteint la finale l’an dernier au national à Vancouver, a-t-il souligné. C’est énorme d’obtenir mon premier podium au national. Je suis extrêmement content. Ma plus grosse progression a été au niveau mental. Tout se passe dans la tête. Ce fut une bataille jusqu’à la fin et les gens étaient sur le bout des orteils. C’est spécial d’avoir des gars du même club un et deux au national. »

Trudeau anticipe une meilleure performance au championnat mondial cette année.

Sourire

L’an dernier à Innsbruck, j’étais un peu intimidé, a reconnu le détenteur d’une 70e position parmi les 130 participants, mais j’ai gagné tellement d’expérience. Dans deux semaines à Toronto, je prendrai part au national Open avec les adultes. Je réaliserais un rêve en atteignant la finale. »

wVainqueur dans la catégorie juvénile A, Dorval rayonnait après avoir monté sur la plus haute marche du podium. « Au lieu de stresser et de me fixer des objectifs, je ne me suis pas mis de pression, j’ai souri pendant toute la compétition et je me suis amusé, a-t-il résumé. Je ne me suis pas laissé décourager par mes erreurs et j’ai toujours gardé un bon moral. En escalade, tu te bats contre toi-même et les adversaires n’existent pas. Mon but était de me retrouver parmi les neuf finalistes. Rendu en finale, tout peut arriver. Je ne peux pas être plus heureux que de me retrouver parmi les quatre premiers. »

« Il s’agira de ma première participation au championnat mondial et je suis excité, de poursuivre l’étudiant chez les Pères Maristes. Je ne m’attendais pas à me rendre là. Après avoir obtenu une permission spéciale pour m’absenter, je serai de retour à l’école demain [aujourd’hui]. Je ne porterai pas ma médaille parce qu’aux Pères Maristes, on joue au basketball et on ne fait pas d’escalade. »