/en5minute
Navigation

[PHOTOS] Entraînement à la NASA: à la piscine avec David Saint-Jacques

Coup d'oeil sur cet article

Nous passons une dernière journée avec l’astronaute David Saint-Jacques, afin de le voir pratiquer une sortie extravéhiculaire dans la piscine de la NASA. Cette formation est sûrement la plus spectaculaire de toutes celles que nous avons vues depuis mardi.

Le gigantesque bassin, profonde de 12 mètres, renferme une réplique de la Station spatiale internationale. La formation sert à familiariser les astronautes avec les déplacements parfois délicats à effectuer lors d’une sortie à l’extérieur de la Station.

Hélène Laurin
Alexandre Legault-Déry

En effet, les astronautes doivent (naturellement) toujours être attachés à la Station spatiale. Comme les alpinistes, ils doivent toujours avoir deux points d’attache. De plus, les astronautes effectuent leur sortie en paire. Tout ça donne deux astronautes qui doivent jongler avec deux points d’attache en tout temps: il est facile d’imaginer comment les câbles peuvent s’emmêler rapidement. L’entraînement à la piscine sert notamment à aiguiser les réflexes concernant les déplacements et les points d'attache. De fait, Saint-Jacques a effectué sa sortie avec sa collègue Anne McClain.

 
Hélène Laurin

L’exercice sert également à répéter les mouvements qui seront à faire pour la sortie extravéhiculaire. En plus des déplacements, Saint-Jacques doit s’exercer à sortir du sas de la Station et y rentrer. Il doit également s’habituer à la pressurisation de la combinaison (soit un peu plus de 4,3 psi).

Hélène Laurin

Si évoluer sous l’eau est un rêve de douceur et de calme pour plusieurs d’entre nous, cet exercice est loin d’être facile. Même s'il est proche d'un effet d'apesanteur, la pressurisation de la combinaison fait en sorte que Saint-Jacques doit constamment forcer contre la pression. Chaque mouvement demande donc plus d’effort.

Un entraînement dans le bassin dure 6, 7 ou parfois même 8 heures (celle d’aujourd’hui a duré 6,5 heures), ce qui ressemble aux durées des sorties extravéhiculaires. Nécessairement, il faut une endurance remarquable pour tenir jusqu’au bout. Voici une autre utilité aux exercices physiques intenses auxquels les astronautes doivent se soumettre.
 
Alexandre Legault-Déry

C’est lorsque David Saint-Jacques a commencé son programme sous l’eau que nous avons quitté la piscine. Pour nous, ça a été 3 jours intenses de formation avec rien de moins qu'un astronaute; nous revenons à la maison épuisés.

Pour David Saint-Jacques, ces 3 jours ont été des jours comme les autres, chacun renfermant une goutte dans l’océan d’informations qu’il doit apprendre et maîtriser d'ici son départ dans 9 mois.
 
À le voir appliqué et studieux de la sorte, nous sommes persuadés qu’il sera le meilleur là-haut.

En 5 minutes, c'est l’actualité scientifique expliquée autrement: vidéos, infographies, reportages, quiz, réalité virtuelle. Suivez-nous sur Facebook et Instagram.