/slsj
Navigation

Un nouveau sentier pédestre

La piste cyclopiétonnière est terminée à 98 %

Une nouvelle piste piétonnière verra le jour cet été.
Photo Stéphane Bouchard Une nouvelle piste piétonnière verra le jour cet été.

Coup d'oeil sur cet article

Devant le succès remporté par la nouvelle piste cyclopiétonnière du côté ouest du parc de la Rivière-du-Moulin, la corporation qui gère l’endroit veut aménager un sentier rustique du côté est dès cet été.

La corporation qui assure la gestion des activités du parc veut miser sur la randonnée pédestre. Dès l’été prochain, elle a réservé une petite enveloppe budgétaire pour effectuer les premiers travaux pour établir ce sentier.

Ces travaux auront moins d’envergure que ceux réalisés en 2017. « C’est quelque chose qui se développe à peu de frais et qui plaît à beaucoup de monde », explique le président de la Corporation du parc de la Rivière-du-Moulin, Sylvain Villeneuve.

Ce sentier s’ajoute à la piste pour les cyclistes et les piétons qui a été réalisée l’an dernier. Le projet qui a nécessité des investissements de plus de trois millions de dollars est pratiquement terminé. Selon Sylvain Villeneuve, il y a seulement quelques détails à fignoler.

« Il reste environ 80 000 $ à dépenser pour des travaux mineurs. On va faire principalement de la plantation d’arbres, dès le printemps. La circulation dans les sentiers ne sera pas interrompue pendant qu’on va travailler », raconte Sylvain Villeneuve.

BON ACHALANDAGE

La réalisation de cette piste amène un bon achalandage au parc situé sur la rue des Roitelets à Chicoutimi. « La population répond au-delà de nos espérances », précise M. Villeneuve, à un point tel que la corporation qu’il dirige a dû demander la collaboration de la Ville pour trouver plus de stationnements cet hiver.

La largeur de cette nouvelle piste amène cependant certains commentaires des utilisateurs. « On a pris la décision de les faire à 3,2 mètres pour être conforme avec les fédérations de vélo et de marche », indique M. Villeneuve.

« On nous parle aussi beaucoup du nombre de passerelles qui se trouvent sur la piste. Il y a beaucoup de milieux humides sur le tracé. Le choix le plus logique économiquement et pour l’environnement était de minimiser notre impact avec les passerelles faites sur mesure », ajoute Sylvain Villeneuve.

C’est majoritairement la Ville de Saguenay qui a financé les travaux de construction de cette nouvelle piste.

Le fédéral a quant à lui fourni une subvention de près de 500 000 $. L’inauguration officielle devrait avoir lieu au courant de l’été.