/news/politics
Navigation

Mario Asselin candidat pour la CAQ dans Vanier-Les Rivières

Mario Asselin sera le candidat de la CAQ dans Vanier-Les Rivières.
Photo Jean-François Desgagnés Mario Asselin sera le candidat de la CAQ dans Vanier-Les Rivières.

Coup d'oeil sur cet article

Mario Asselin, qui a mordu la poussière à deux reprises en portant les couleurs de la Coalition Avenir Québec (CAQ) dans la région de Québec, en 2012 et 2014, sera le candidat de la formation de François Legault dans Vanier-Les Rivières aux élections générales d’octobre prochain.

Entouré des députés Geneviève Guilbault et Éric Caire et de candidats déjà annoncés pour la prochaine élection, le chef caquiste en a fait l’annonce aux côtés de M. Asselin mercredi matin, à Québec.

Mario Asselin sera le candidat de la CAQ dans Vanier-Les Rivières.
Photo Jean-François Desgagnés

La circonscription est détenue par le libéral Patrick Huot, qui a confirmé en début d’année qu’il sollicitera un nouveau mandat.

Mario Asselin, ancien directeur d’école et consultant sur les questions relatives au numérique en éducation, est très impliqué à la CAQ depuis plusieurs années. L’ancien blogueur au Journal siège notamment au Conseil exécutif national du parti.

«Un gars de la place»

François Legault a présenté « le directeur d’école » Mario Asselin comme « un gars de la place », qui réside dans le comté depuis plus de 20 ans.

«Cette fois-ci, je pense que c’est la bonne», a soutenu le candidat caquiste, qui souhaite se concentrer sur différents enjeux, dont les problèmes de mobilité dans le comté et l’autonomie de la vingtaine d’écoles que compte Vanier-Les Rivières.

Mario Asselin sera le candidat de la CAQ dans Vanier-Les Rivières.
Photo Jean-François Desgagnés

«Ce qui me motive à poursuivre mon aventure politique, c’est vraiment d’aider les concitoyens à avoir une vie meilleure et ma motivation particulière, elle est bien sûr au niveau de l’éducation», a-t-il souligné, évoquant entre autres le virage numérique.

M. Asselin serait-il ministre de l’Éducation sous un gouvernement caquiste? M. Legault s’est bien gardé de se prononcer sur la question, mais a rappelé l’apport important de Mario Asselin à deux propositions de la CAQ, soit celles d’instaurer des maternelles quatre ans – non obligatoires - partout en province et de consacrer cinq heures de plus aux sports, aux arts et à l’aide aux devoirs dans les écoles secondaires.

Mario Asselin sera le candidat de la CAQ dans Vanier-Les Rivières.
Photo Jean-François Desgagnés

Une place de choix pour Québec

Bien qu’il ne tienne «rien pour acquis», François Legault s’est dit «très confiant» que la CAQ puisse ravir «tous les comtés» dans la région de Québec le 1er octobre, référant au «vent de changement  qui a commencé» lorsque Geneviève Guilbault a remporté la circonscription de Louis-Hébert aux dernières élections partielles.

Mario Asselin sera le candidat de la CAQ dans Vanier-Les Rivières.
Photo Jean-François Desgagnés

«On est en train de se bâtir une belle équipe Québec pour un éventuel gouvernement de la CAQ, a dit François Legault. Je veux dire aux gens de Québec qu’il va avoir (sic) une présence forte dans ce gouvernement, parce qu’il y a un potentiel énorme à développer ici, dans la grande région de la Capitale-Nationale», a-t-il promis, invitant les électeurs à «marquer l’histoire» en élisant un premier gouvernement caquiste.

En 2012, la CAQ et son candidat Sylvain Lévesque avaient ravi de justesse la circonscription de Vanier-Les Rivières aux libéraux, avant que Patrick Huot reprenne le comté, lors des dernières élections générales, en 2014.

L’ADQ, ancêtre de la CAQ, a déjà remporté la circonscription de Vanier, en 2007, alors que Sylvain Légaré s’était présenté pour le parti de Mario Dumont.

- Avec la collaboration de Patrick Bellerose