/lifestyle/books
Navigation

Des clefs pour vivre dans la joie

Frédéric Lenoir
Photo d'archives, Agence QMI Frédéric Lenoir

Coup d'oeil sur cet article

Avec intelligence et sensibilité, le philosophe, sociologue et auteur français Frédéric Lenoir rend accessible la pensée du grand philosophe Baruch Spinoza, démontrant à quel point il était visionnaire et éclairant dans son nouveau livre, Le miracle Spinoza.

Le livre, déjà best-seller tant en France qu’au Québec, raconte la vie de ce philosophe hollandais du 17e siècle d’origine juive, exclu à 23 ans de la synagogue pour avoir proposé une lecture rationaliste de la Bible. L’auteur analyse sa philosophie et en tire des enseignements qui collent parfaitement à la vie d’aujourd’hui.

Frédéric Lenoir a été étonné par la modernité de la pensée de Spinoza, qu’il a étudiée avec attention. « Tant du point de vue politique, scientifique, psychanalytique, c’est incroyable comme il est le précurseur de plein de choses », note-t-il en entrevue lors d’une tournée promotionnelle au Québec.

Le miracle Spinoza<br />
Frédéric Lenoir <br />
Éditions Fayard, 228 pages.
Photo courtoisie Éditions Fayard
Le miracle Spinoza
Frédéric Lenoir
Éditions Fayard, 228 pages.

L’éthique de Spinoza l’a beaucoup intéressé. « Il renverse complètement la problématique morale traditionnelle depuis les Grecs. [...] Il nous dit que l’esprit ou le corps, l’âme ou le corps, c’est la même chose. Il n’y a pas de différence. Simplement, d’un côté, c’est la matière, et de l’autre, c’est l’esprit. Mais les deux, c’est une seule réalité. »

Tout est donc lié. « Il faut unir le corps et l’esprit pour aller vers autre chose, qui est le passage de la tristesse à la joie. Le corps et l’esprit doivent travailler ensemble pour nous mettre dans la joie. Du coup, la morale, ce n’est plus de dominer les passions, d’une manière un peu ascétique, c’est quitter les passions tristes (tout ce qui nous rabaisse, nous diminue, nous met dans la colère, l’envie, le ressentiment) et aller vers les passions joyeuses, c’est-à-dire la joie, l’amour, la gratitude – tout ce qui nous fait grandir. »

Une pensée moderne

La pensée de Spinoza s’applique complètement à la vie moderne, assure-t-il. « Spinoza nous donne une clef en nous disant que la nature de chacun d’entre nous est faite pour s’accomplir et qu’il faut orienter sa vie de manière à sélectionner les bonnes rencontres (l’alimentation, les personnes, les idées, les croyances), de manière à ce que chaque rencontre s’harmonise avec notre nature. C’est ça qui va nous faire grandir et nous mettre dans la joie. »

« Donc, il est un philosophe très positif et très constructif qui nous dit, apprenons à discerner ce qui nous convient et à éliminer ce qui ne nous convient pas, de manière à ce qu’on puisse s’accomplir, être dans la joie. Plus les gens seront joyeux, développeront leur nature, plus ils sauront s’accorder les uns aux autres. »

C’est une vision qu’il trouve extrêmement lucide. « Plus les gens sont heureux, plus les gens sont généreux. Ils ont envie de partager. Alors que les gens qui sont aigris, mal dans leur peau, ce sont des gens qui sont plutôt dans la violence, dans la compétition, dans la lutte contre les autres. »

« Spinoza nous dit : trouvez votre axe, trouvez votre centre. Arrivez à trouver votre nature véritable et à vous accomplir selon votre nature propre. »

 
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.