/misc
Navigation

En attendant le beau temps et les vins rosés

Coup d'oeil sur cet article

À quelques jours de l’arrivée officielle du printemps, vous êtes nombreux nombreux à me demander déjà de bonnes suggestions de vins rosés. Je vous fais la promesse que dans deux semaines, ce sera l’objet de ma chronique.

Patience, le beau temps s’en vient et votre liste des meilleurs choix de rosés aussi, les amis.

Je vous propose en attendant de très bonnes recommandations de blancs et de rouges. Des flacons qui nous ont rapidement accroché un sourire au visage en dégustation. Ceux-ci sauront mettre de la couleur dans le merveilleux week-end qui est à nos portes.

Deux blancs impeccables

Faites changement des centaines de chardonnays ou des sauvignons que l’on trouve sur notre marché et goûtez plutôt ce 100 % garganega de la famille Prà à 19,10 $ (11587134). La cuvée se nomme Otto (c’est le nom du joli toutou des propriétaires qui est un border collie) et elle est issue de l’appellation Soave Classico en Vénétie.

C’est délicatement parfumé, invitant, caressant au possible en bouche et d’une fraîcheur exquise. Les filets de flétan, de morue ou de doré lui iront comme un poisson dans l’eau. On a eu également beaucoup de plaisir en goûtant le nouveau millésime du Furmint à 13,95 $ (860668) vinifié par le Château Pajzos à l’est de la Hongrie. Le candidat idéal pour un vins et fromages. Deux blancs impeccables à boire autour de 10-11 degrés Celsius.

Un rouge plein de vie

Pour ce qui est des rouges, on pourrait commencer notre périple en plein cœur de la Rioja avec le fort réussi tempranillo de Moraza à 17,85 $ (12473825). Un cru débordant de vie, de fruit et d’énergie qui est issu d’une culture bio. Nous sommes ici à cent lieues des riojas outrageusement boisés, riches et hyper concentrés qui se font énormément dans cette zone viticole ibérique. C’est pas mal plus le fruit et son terroir de production qui s’expriment dans le verre, et non simplement son élevage sous bois. Une trilogie de mini-burgers lui ira à ravir.

Pour deux ou trois huards supplémentaires, je vous conseille de mettre la main sur la surprenante, différente et combien déstabilisante cuvée Pour ma Gueule du Clos des Fous. Le nom de la bouteille vous fait rire ? Le vin qu’elle contient vous fera plaisir ! Un rouge chilien facile, digeste, souple, juteux et peu tannique coûtant 20,45 $ (12797686). Ce dernier va vraiment à contresens du type de vin que ce pays nous propose habituellement. Visez 15-16 degrés Celsius pour son service.

Santé ! Et je n’oublierai pas ma promesse de vous offrir une sélection de tops vins rosés dans deux semaines !

Syrah 2015

Photo courtoisie

L’appel des Sereines - François Villard

Vin de France

Code : 12292670

Prix : 19,90 $

Servir à 15-16 degrés Celsius

Civet de lapin aux olives, pot au feu à la mijoteuse, ragoût de boulettes de porc...

Le talentueux vigneron rhodanien François Villard nous propose ici un rouge exclusivement fait de syrah. L’expression aromatique est franche, précise, agréable et fort représentative des vins issus de cette noble variété de raisin. La bouche est à la fois juteuse, gouleyante, plaisante, gourmande et le produit possède une généreuse masse de fruit. Une quille à hisser dans les meilleurs achats de vin rouge sous la barre des 20 $ à la SAQ !