/news/consumer
Navigation

Hydro lui envoie une facture de 2 cents

L’expédier par la poste a coûté 33 fois plus cher

Le Montréalais Mike Skyllas a posé dans les locaux de son entreprise d’aménagement de salles de bain avec sa facture d’Hydro-Québec dont le montant s’élève à 2 sous.
Photo courtoisie Le Montréalais Mike Skyllas a posé dans les locaux de son entreprise d’aménagement de salles de bain avec sa facture d’Hydro-Québec dont le montant s’élève à 2 sous.

Coup d'oeil sur cet article

Un entrepreneur montréalais a reçu une facture de deux cents de la part d’Hydro-Québec, ce qu’il juge ridicule.

Mike Skyllas a pour habitude de régler ses factures mensuelles directement avec son institution financière depuis qu’il s’est lancé en affaires il y a quatre ans. Toutefois, un changement de local commercial l’an dernier a fait en sorte qu’il a vu sa facture être recalculée par la société d’État.

Il y a quelques jours, son entreprise Skyllas et Sunstrum a reçu un relevé quant à sa consommation d’énergie affichant un solde de 0,02 $, ce qui a exaspéré le propriétaire.

« Les frais de transaction bancaire s’élèvent à plus de 1 $, alors que je dois payer 2 sous. Ça a assurément coûté plus cher produire la facture que le montant qu’on me réclame. On aurait pu ajouter ce montant sur ma prochaine facture. Je ne peux même pas payer comptant, car c’est arrondi à zéro », a expliqué le président de l’entreprise spécialisée en aménagement de salles de bain.

Selon les informations obtenues par Le Journal, les frais liés à l’envoi des 25 millions de factures imprimées par année aux clients d’Hydro-Québec représentent un coût de 16,5 millions $ annuellement.

Chaque compte papier représente un coût unitaire de 0,66 $, soit 33 fois plus que le solde impayé par M. Skyllas.

Au service du client

Le porte-parole d’Hydro-Québec, Serge Tsoto, explique que la société d’État n’a pas d’autre choix que d’émettre une facture, peu importe le montant.

« Nous sommes obligés par la Régie de l’énergie d’envoyer à tous nos clients un état de compte sans égard au montant figurant sur celui-ci », a expliqué M. Tsoto.

Selon lui, il est également possible pour les consommateurs de demander un envoi électronique, mais la société d’État ne peut pas obliger ses clients à s’y abonner.

D’après la secrétaire de la Régie de l’énergie et la responsable des communications, Me Véronique Dubois, Hydro-Québec est forcée de transmettre une facture à tous ses clients selon la réglementation à laquelle la société d’État est soumise.