/news/currentevents
Navigation

Opération policière: ils laissent un homme «endormi» et le retrouvent mort

Coup d'oeil sur cet article

Une enquête indépendante a été déclenchée dans le Nord-du-Québec pour élucider le décès d’un homme que des policiers locaux ont laissé pour endormi lors d’une intervention.

Selon les informations transmises par le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI), le Corps de police régional Kativik (KPRF) est intervenu dans un cas de violence conjugale à Inukjuak, un village de près de 1750 personnes, jeudi.

Lorsque les policiers ont localisé la présumée victime dans une résidence où elle s’était réfugiée, elle était intoxiquée et blessée au visage.

Les agents l’ont amenée à l’hôpital, mais n’ont pas été en mesure de prendre sa plainte puisqu’elle ne s’exprimait ni en anglais ni en français.

Endormi

Ils se sont ensuite rendus à son domicile où ils ont trouvé un homme de 43 ans « qui avait la tête et le torse appuyés sur un meuble », mentionne le BEI dans un communiqué.

Les policiers auraient tenté de le « réveiller », sans succès et ont quitté les lieux.

Ils y sont retournés le lendemain après avoir obtenu la déclaration de la femme.

L’individu était toujours affalé dans la même posture, visiblement décédé.

Le BEI a dépêché six enquêteurs dans le village nordique d’environ 1500 habitants et recevra l’assistance de la Sûreté du Québec pour faire la lumière sur l’intervention.