/sports/hockey
Navigation

La KHL veut couper deux équipes

L’ancien des Rangers de Kitchener dans la Ligue junior de l’Ontario, Justin Azevedo, a été nommé le meilleur attaquant pour la première ronde des séries.
Photo d’archives L’ancien des Rangers de Kitchener dans la Ligue junior de l’Ontario, Justin Azevedo, a été nommé le meilleur attaquant pour la première ronde des séries.

Coup d'oeil sur cet article

Alors que les séries éliminatoires de la Coupe Gagarine battent leur plein, la Ligue continentale de hockey se préparerait à réduire le nombre de ses équipes au cours de l’été 2018.

Le Sport-Express a rapporté que la KHL éliminerait entre deux et quatre clubs. Selon le quotidien russe, la décision serait déjà prise et elle toucherait deux équipes basées en Russie. La première serait presque assurément l’Ugra de Khanty-Mansiysk et l’autre, possiblement le Lada de Togliatti.

Si le reportage dit vrai, l’exclusion de l’Ugra n’est absolument pas surprenante. L’équipe du nord-est de la Sibérie a eu des problèmes majeurs au guichet, n’a pas eu beaucoup de succès sur la glace et a eu beaucoup de difficultés pour convaincre les entreprises locales de la supporter.

En fait, l’Ugra avait été considéré pour la coupe en 2017, mais l’équipe a réussi à convaincre la ligue de lui donner une autre année. Et cette année n’a pas aidé. Les retombées médiatiques à Khanty-Mansiysk sont inexistantes, il y a très peu d’intérêt pour le hockey dans la région et l’Ugra n’a pas le soutien du gouvernement local. Considérant les performances médiocres sur la glace, éliminer l’Ugra semble aller de soi.

Un foyer traditionnel

Le Lada est un cas légèrement différent. La ville de Togliatti est l’un des foyers traditionnels du hockey russe. En fait, Lada est la seule équipe championne dans l’histoire de la Russie qui ne vienne pas de Moscou.

Elle a remporté cet honneur en 1993, 46 ans après la première saison soviétique. Toutefois, la petite ville bâtie autour d’une importante usine automobile ne supporte pas bien l’équipe. Les finances du club de Lada proviennent entièrement des poches des contribuables, et malgré les efforts de l’équipe pour attirer les entreprises locales, l’argent fait défaut.

Le nouveau gouverneur de la région de Samara n’est pas enthousiaste à l’idée d’aider l’équipe à sortir de son trou financier. Il a même annoncé qu’avec le budget 2018-2019, la prochaine saison dans la KHL ne valait probablement pas la peine d’être disputée pour la formation. Un retour à la ligue VHL, où le Lada a joué entre 2010 et 2014, semble être une étape logique.

Bratislava en danger

Selon toute indication, même si la KHL se débarrasse de seulement deux équipes en 2018, il ne s’agira pas de la dernière contraction puisqu’il y a d’autres équipes qui ne rapportent pas. Le Slovan de Bratislava, qui est la propriété d’une compagnie russe, fait très peu pour promouvoir la présence de la KHL en Europe. Le Slovan est l’un des pires débiteurs de la ligue. Apparemment, il a encore des salaires à payer à ses joueurs pour la saison 2015-16. Par conséquent, l’équipe est devenue atroce sur la glace, et le moral des joueurs est inexistant. D’autres équipes, comme l’Admiral de Vladivostok et le Vityaz de Podolsk font aussi partie des possibles coupes. Le Vityaz devait être fusionné avec le Dynamo de Moscou l’année dernière, mais l’entente a échoué au dernier moment.

Pour le Severstal de Cherepovets, qui était sur la liste courte plus tôt cette saison, sa présence en séries et sa belle prestation face au SKA semblent l’avoir sauvé pour le moment.

Azevedo le meilleur attaquant

Le Canadien Justin Azevedo de l’Ak Bars de Kazan a été nommé le meilleur attaquant pour la première ronde des séries, aidant son équipe à signer une victoire en cinq matchs face à l’Amur de Khabarovsk. Azevedo a inscrit trois buts et quatre mentions d’aide.

Wojtek Wolski et Chris Lee (du Metallurg) ont aussi bien fait pour leur équipe avec cinq points chacun. Teddy Purcell a obtenu cinq points pour l’Avangard d’Omsk, qui a été battu dans le match le plus excitant des séries éliminatoires jusqu’à présent.