/sports/hockey
Navigation

Dix-huit jeunes privés de hockey

Les Braves de Mercier midget BB disqualifiés à cause d’une erreur administrative

midget BB
Photo Carl Vaillancourt Maxime Leblanc, Philippe Quesnel, Zachary Bégin, Gabriel Brousseau et Hugo Boucher sont décus de ne pas avoir pu jouer une dernière fois avec leurs coéquipiers en raison d’une erreur administrative.

Coup d'oeil sur cet article

La saison de 18 jeunes hockeyeurs de la Montérégie s’est terminée de façon abrupte, eux dont l’équipe a été disqualifiée dimanche pour ne pas avoir rempli un formulaire administratif.

Les Braves de Mercier midget BB devaient affronter dimanche dernier les Sasquatch de Soulanges dans leur deuxième match des séries éliminatoires.

Or, 30 minutes avant la partie, leur entraîneur a été informé qu’un formulaire n’avait pas été rempli après le 10 février comme le prévoit le règlement de Hockey Lac-Saint-Louis.

Ce règlement vise à s’assurer que les équipes n’ajoutent pas de nouveaux joueurs à leur formation après le 10 février.

Le directeur général de Hockey Lac St-Louis, Sylvain McSween, n’a pas permis à l’équipe de jouer son match.

Il a disqualifié la formation même si elle respectait pourtant la réglementation de Hockey Québec qui est moins stricte et qui prévoit une mise à jour de l’alignement de l’équipe après le 15 janvier.

« Je trouve ça stupide qu’on vienne empêcher nos jeunes de jouer pour une niaiserie administrative », a lancé l’entraîneur de l’équipe fautive, Marc Lanctôt.

Décision abusive

La décision est également jugée abusive par le gérant de l’équipe de Mercier, Jean-François Castonguay.

« Je n’en reviens pas du manque de jugement. On a suivi le règlement de Hockey Québec », a-t-il ajouté.

L’entraîneur Lanctôt est resté marqué par le climat qui régnait dans le vestiaire quand il a annoncé la nouvelle à ses joueurs.

« Nous étions tous en larmes dans la chambre. Certains joueurs en étaient à leur dernier match de hockey en carrière », a expliqué M. Lanctôt.

Un courriel perdu

Selon un courriel reçu de M. McSween, trois des six équipes de la catégorie ne respectaient pas le règlement lors de leur première partie des séries éliminatoires.

Un avertissement a donc été acheminé à chaque président d’association de hockey mineur fautif.

Le président de l’Association de Hockey mineur de Mercier, Sébastien Bourassa, affirme avoir reçu un courriel, mais l'équipe Midget BB des Braves de Mercier n'était pas mentionnée.

«C'était un courriel général, mais je ne croyais pas que ça nous visait», expliqué M. Bourassa.

« J’ai appliqué la réglementation dans la mesure où nous avons envoyé un avertissement à tous », a tenu à dire Sylvain McSween.

Un dernier match

Le capitaine des Braves, Hugo Boucher, s’est dit déçu de la décision.

« C’est ma dernière année. Je voulais juste jouer un autre match avec mes coéquipiers. Ça me laisse un goût amer », a expliqué le joueur de 18 ans.

Zachary Bégin, un des deux gardiens de but de l’équipe n’a pas caché sa déception, lui qui en était aussi à sa dernière saison.

« C’est tellement frustrant comme situation. Une erreur de papier, ça n’a rien à voir avec le hockey », a-t-il ajouté.

Hockey Québec

Le directeur de la Régie de Hockey Québec, Yvan Dallaire, a défendu la décision de la région.

« C’est jamais plaisant quand ça touche 18 jeunes par la faute d’une erreur d’un administrateur, a-t-il dit. Il faut par exemple s’assurer d’être équitable en appliquant les règles », a renchéri M. Dallaire.

Questionné sur l’éventualité de reprendre la rencontre annulée, M. McSween, a jugé le dossier comme étant clos.