/news/society
Navigation

Les services de Dr Clown maintenus au CHU de Québec

La fondation de l’hôpital doublera son financement pour garder l’offre intacte

Marilyne Petit et Dr Clown
Photo Le Journal de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Les fondations du CHU de Québec et des Dr Clowns en sont finalement venues à un arrangement qui permettra d’éviter la réduction des visites des populaires clowns annoncée vendredi dernier et qui avait fait grand bruit chez les parents d’enfants malades.

Après avoir confirmé la semaine dernière que les visites des Dr Clowns au CHU de Québec seraient coupées de moitié en raison de difficultés budgétaires, la fondation du centre hospitalier a annoncé avoir trouvé une solution mardi.

«Ayant à cœur les petits patients du Centre mère-enfant Soleil, la Fondation du CHU de Québec annonce qu’elle doublera sa contribution à la Fondation Dr Clown, et ce, jusqu’en avril 2019», a indiqué la direction de l’organisme par voie de communiqué.  Sa part de financement passera donc de 20 000 $ à 40 000 $ pour la prochaine année, une mesure qualifiée «d’exceptionnelle» par la direction.

De son côté, la direction de la Fondation Jovia, qui gère le programme Dr Clown, se réjouissait de la solution, venue «très rapidement». «C’est vraiment une excellente nouvelle. En fait, c’est la meilleure chose qui pouvait arriver», a confié le directeur général Martin Goyette, heureux pour les parents et les enfants malades.

En mode solution pour l’avenir

Maintenant que les deux visites par semaine des Dr Clowns sont assurées pour la prochaine année, les deux organismes se mettent en mode solution pour les années subséquentes. Une nouvelle entente de service entre les fondations sera notamment à mettre en place.

«D’ici là, la solution proposée par le CHUQ règle les problèmes de financement et pour nous, ce serait l’idéal de poursuivre de cette façon après 2019», confie M. Goyette. «Nous vivons les mêmes défis que tous les autres organismes du genre et quand une solution comme celle-là arrive, on ne peut pas vraiment demander mieux».

À la fondation du CHU, on refuse pour l’instant de s’avancer sur la prochaine entente, mais on assure une collaboration entière pour maintenir l’apprécié service de la même façon. «Les besoins changent en cours d’entente et on va les revoir à ce moment-là», a dit Amélie Deschênes, responsable des communications de la fondation de l’hôpital. D’ici là, elle invite les gens voulant y participer à donner au fonds spécifiquement créé pour Dr Clown au cours des dernières années.