/news/politics
Navigation

La SAQ veut que son cannabis soit livré en 48 heures

La SAQ veut que son cannabis soit livré en 48 heures
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

La future Société québécoise du Cannabis (SQDC) exigera que ses produits soient livrés à domicile en moins de 48 heures et que la personne qui reçoit le colis soit «cartée» systématiquement.

C’est ce que révèle un appel d’offres publié par la Société des alcools du Québec, alors qu’elle cherche à obtenir les services d’un «fournisseur d’expérience» pour distribuer ses colis partout au Québec, dans la foulée de la légalisation du cannabis récréatif, prévue cet été.

«Tous les colis devront être livrés [par l’entreprise] dans un délai maximum de 48 heures suivant la cueillette à un centre de distribution de la Société québécoise du cannabis (SQDC)», explique la SAQ dans son cahier de charge.

La SAQ explore même la possibilité que certaines livraisons soient effectuées en 24 heures et la fin de semaine.

Elle estime qu’entre 20 000 et 30 000 colis qui contiennent de la marijuana seront expédiés chaque semaine.

Preuve d’âge exigée

L’entreprise choisie par la SAQ devra également exiger une preuve d’âge à la personne qui récupère le colis à domicile, une condition que la société des alcools juge «névralgique».

Si l’entreprise choisie est surprise à ne pas respecter cette condition, elle pourrait s’exposer à des amendes. Dès le quatrième manquement, le fournisseur pourrait devoir payer une pénalité de 40 000 $ et se voir retirer le contrat.

Pour chaque colis livré, la SQDC a l’intention de verser un montant forfaitaire à l’entreprise pour compenser l’obligation de vérifier l’âge du client.

Le privé dans la course

En plus des entreprises privées qui pourraient répondre à l’appel d’offres, Postes Canada risque fortement d’être sur les rangs.

Plus tôt, en août, l’entreprise UPS avait également indiqué qu’elle s’intéressait au marché québécois, tandis que Purolator disait avoir des «discussions sur le sujet», sans avoir pris de décision.

L’entreprise choisie, qu’elle soit publique ou privée, devra cependant permettre à quiconque est absent lors de la livraison de récupérer son colis dans un point de chute situé à moins de 15 km de chez lui.

À propos de la livraison

  • Le client pourra suivre son colis géographiquement grâce à un numéro de repérage.
  • La SQDC pourra compter sur deux centres de distribution: un à Montréal, l’autre à Gatineau.
  • Le contrat offert à l’entreprise de livraison est de trois ans
  • Le cannabis sera livré dans une enveloppe ou dans une boîte