/homepage
Navigation

Découvrez le type de blond à adopter selon votre type de peau

Coup d'oeil sur cet article

 Trouver le blond parfait est un éternel combat pour celles qui décolorent leur chevelure. La peur du jaune pousse beaucoup de clientes à choisir le cendré lorsqu’elles sont sur la chaise du coiffeur.  

 On a donc rencontré Max Gourgues, le coloriste préfs des vedettes québécoises, afin de briser les fausses impressions sur le doré. 

 La première information à savoir avant de choisir son type de blond, c’est la réelle couleur de notre peau. «En connaissant la teinte de notre peau, c’est plus facile de choisir le bon reflet pour nous», explique le spécialiste. 

  

 Trois étapes pour connaître sa pigmentation de peau: 

 1. Brosser ses cheveux par l’arrière. 

 2. Mettre une serviette autour de ses épaules et de son cou. 

 3. Regarder si notre pigmentation tire plus vers le jaune ou le bleu. 

 Si la peau est plus jaune, il faudra opter pour un blond plus doré. À l’inverse si la peau a des pigments plus bleus, la cliente peut décider d’aller vers le cendré. 

 Il existe quatre types de teintes qui influenceront le blond conseillé par un coloriste. 

  

 1. Le teint pâle transparent qui tire sur le rose pêche 

Courtoisie

 Celles qui font partie de cette catégorie auront déjà des reflets dorés dans leur chevelure. Il faut donc opter pour le doré ou le cuivré et oublier les reflets cendrés. 

  

 2. Le teint olive 

Courtoisie

 Les filles au teint olive ont généralement les cheveux foncés. Le coloriste n’optera pas d’entrée de jeu pour le blond, mais conseillera davantage un gloss pour rendre sa couleur plus éclatante ou une teinture semi-permanente pour mettre en valeur les reflets naturels. 

 Max Gourgues explique que s’éloigner trop de sa couleur naturelle influence sur la qualité du résultat. «On a moins de contrôle! Si tu es foncée et que tu veux être blonde, tu dois être consciente que ta couleur va extrêmement changer dans le premier mois», explique-t-il. 

 Les reflets roux vont revenir naturellement, et ce même si tu utilises constamment le shampoing bleu. 

  

 3. Le teint jaune doré 

 Ce sont souvent les rousses ou celles qui ont des taches de rousseurs qui se retrouvent dans cette catégorie. Le coloriste ira donc plus dans les reflets roux et cuivrés pour «harmoniser la couleur naturelle de la cliente». 

  

 4. Le teint rose pâle avec des reflets bleutés 

Courtoisie

 ATTENTION! Ce sont les seules qui peuvent réellement se permettre d’aller vers des couleurs plus cendrées. Chanceuses! «95% des clientes veulent ça, mais il y en a peut-être 5% à qui ça va vraiment bien», fait d’ailleurs savoir le coloriste. 

 Les vedettes internationales en sont la preuve. «Je vous mets au défi de trouver une vedette aux cheveux cendrés sur un tapis rouge», ricane Max Gourgues.  

 Toutes les filles envient d’ailleurs la belle chevelure blonde de Blake Lively et pourtant, elle est l’icone du blond doré. 

  

 Plus de folie dans un ombré 

Courtoisie

 Pour celles qui voudraient vraiment un blond cendré, Max Gourgues suggère d’aller plutôt vers le ombré. Comme ça, on donne l’illusion de pâlir notre chevelure, mais les cheveux près du visage conservent leur teinte naturelle. «Tu peux te permettre un peu plus de folie dans les ombrés étant donné que tu ne l’as pas près du visage», ajoute-t-il. 

  

 Et l’été? 

 Si vous êtes tentée de pâlir radicalement votre blond pour l’été, c’est à éviter. Oui, le coloriste peut changer votre chevelure selon les saisons, mais toujours en conservant les mêmes reflets. 

 «Si l’hiver tu fais un look, l’été tu restes dans la même famille de reflets. Mais, tu peux te permettre d’aller un ou deux tons plus pâles étant donné que ta base pâlit elle aussi», explique Max. 

Courtoisie

 Il ne faut donc pas oublier qu’été n’égal pas cendré. C’est une couleur matte qui est décolorée à un point tel qu’elle n’absorbe pas la couleur. Votre rêve d’avoir une chevelure brillante de surfeuse tombe donc un peu à l’eau si vous choisissez le cendré... 

 Pour celles qui ont une peur bleue du doré, le coloriste propose plutôt un entre-deux, le beige. «La plupart des gens désirent un blond cendré, mais ce n’est pas ce qu’ils ont de besoin ou ce qu’il leur va le mieux», exprime-t-il. 

 Conclusion : «il ne faut pas avoir peur du doré!» 

  

 * Pour faire le plein d'inspiration mode et beauté vraiment pas # base, suivez billie jean sur Instagram et Facebook ! 

  

 

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions