/news/green
Navigation

[PHOTOS] Inondations en Beauce: la rivière Chaudière sous haute surveillance

L’état de la rivière Chaudière est surveillé de très près, en Beauce, alors que le plan d’eau est sorti de son lit à plusieurs endroits.
Photo Catherine Bouchard L’état de la rivière Chaudière est surveillé de très près, en Beauce, alors que le plan d’eau est sorti de son lit à plusieurs endroits.

Coup d'oeil sur cet article

L’état de la rivière Chaudière est surveillé de très près, en Beauce, alors que le plan d’eau est sorti de son lit à plusieurs endroits. Il s’agit de la première inondation d’importance depuis celle de 2014 selon plusieurs riverains.

À Scott, cette petite municipalité d’un peu plus de 2000 âmes, le débordement a complètement paralysé les activités principales, alors qu’une partie de la route du Président-Kennedy est inondée par la rivière Chaudière.

L’état de la rivière Chaudière est surveillé de très près, en Beauce, alors que le plan d’eau est sorti de son lit à plusieurs endroits.
Photo Catherine Bouchard

Le chef des opérations du Service de prévention contre les incendies de Sainte-Marie de Beauce, Nicolas Roy, indique que le niveau doit monter encore de 12 pouces, d’ici midi.

Ainsi, le bureau municipal, la Caisse Desjardins, l’école primaire et la boucherie sont fermés. Plusieurs citoyens ont été évacués et Énergir, une entreprise de gaz naturel, est sur place afin de couper plusieurs entrées de gaz.

«C’est une inondation tout de même facile, comme il n’y a pas de glace», indique M. Roy.

L’état de la rivière Chaudière est surveillé de très près, en Beauce, alors que le plan d’eau est sorti de son lit à plusieurs endroits.
Photo Catherine Bouchard

Néanmoins, plusieurs précautions sont à prendre et la situation sera surveillée de près toute la fin de semaine. «Avec la pluie qui est annoncée, lundi on devrait atteindre un autre peak d’inondation», observe-t-il.

Le propriétaire du Dépanneur Scott – Le centre de la bière, Yajun Lzu, était vêtu d’une salopette de pêcheur et de bottes de pluie. L’homme montait sans arrêt des boîtes qui étaient entreposées dans le sous-sol de son commerce, en prévision d’une éventuelle inondation.

«Je crains que l’eau continue de monter. J’en ai beaucoup à monter», lance-t-il.

L’état de la rivière Chaudière est surveillé de très près, en Beauce, alors que le plan d’eau est sorti de son lit à plusieurs endroits.
Photo Catherine Bouchard

Tout près de la route du Président-Kennedy, il y a la rue Bellerive, où la rivière menace d’atteindre les résidences des riverains. Plusieurs se préparaient pour la pluie prévue toute la fin de semaine, surveillant, de temps à autre, la rivière qui a gagné la rue.

«Je devais travailler, en fin de semaine, mais je pense bien que je vais rester à la maison», indique Mélanie Beaulé. Sa résidence est munie d’un système de pompe, tout comme le reste des riverains de la rue Bellerive.

«Pour le moment, il n’y a pas d’inondation au sous-sol, les pompes réussissent à faire le travail.

L’état de la rivière Chaudière est surveillé de très près, en Beauce, alors que le plan d’eau est sorti de son lit à plusieurs endroits.
Photo Catherine Bouchard

Son voisin, Marcel Martineau, se réjouit que la situation ne soit pas catastrophique, malgré qu'elle soit la pire depuis 2014. «On est chanceux. Nous sommes bien équipés», indique-t-il, en pointant le tuyau qui sort de la fenêtre de son sous-sol.

France-Sylvie Loiselle, de la Sécurité Civile, indique que la situation est suivie de près, particulièrement en Beauce. «On n’annonce pas d’importantes précipitations dans les prochains jours, mais quand même, la fonte des neiges se poursuit et les cours d’eau vont rester hauts», fait-elle valoir.