/weekend
Navigation

La grande aventure d’Eric Molson

Le retour à la bière... et au hockey
Phot courtoisie, McGill's - Queen's Univ.Press Le retour à la bière... et au hockey
Helen Antoniou
McGill - Queen’s University Press
496 pages

Coup d'oeil sur cet article

Conjointe d’Andrew Molson et belle-fille d’Eric Molson, Helen Antoniou s’est plongée dans les archives de la famille Molson et s’est entretenue pendant trois ans avec Eric Molson pour écrire une biographie très étoffée de cette éminente famille québécoise, Le retour à la bière... et au hockey.

Ce portrait de famille raconte l’arrivée au Canada de John Molson, la fondation de l’entreprise, l’arrivée en poste d’Eric Molson, les défis auxquels la compagnie a fait face, notamment au cœur de son conseil d’administration, et la volonté de remettre la bière et le hockey à l’avant-plan.

Helen Antoniou dépeint un leader discret, chimiste de formation, fou de hockey, pianiste à ses heures, et grand amateur de bière, dans ce projet.

L’aventure a commencé il y a environ cinq ans, après qu’Eric Molson a subi une délicate opération au dos, peu de temps après avoir pris sa retraite. « C’est quelqu’un de très introverti qui ne socialise pas beaucoup. Avec son opération au dos, il commençait à s’isoler encore plus », commente Helen Antoniou, en entrevue.

« L’opération a été dure et sa récupération n’a pas été facile. Mon conjoint Andrew et moi, on se disait qu’il fallait faire quelque chose pour le réengager dans un projet. (...) Il a eu une vie super exigeante du point de vue des choses à faire, du bénévolat, et tout d’un coup, il n’en faisait plus. »

Ils lui ont proposé d’écrire un livre pour que les gens puissent apprendre un peu de son expérience. « Il a dit : “No way”. » Alors Helen a décidé de le faire. « Je me disais que non seulement j’allais pouvoir le réengager dans un projet en faisant des entrevues, mais j’ai aussi marché avec lui en même temps, ce qui a commencé sa réhabilitation avec son dos. »

13 boîtes d’archives

Helen Antoniou assure qu’il s’est ouvert complètement, au fil de leurs conversations. « Il n’avait aucune réserve ! Il n’a même pas voulu lire le livre avant que ce soit publié, pour ne pas interférer avec mon regard d’auteure. Dans son bureau, à la maison, il avait fait transférer 13 boîtes d’archives de la brasserie et m’a dit de passer au travers. Il n’y avait aucune limite. J’ai été très chanceuse. »

L’auteure avait fait des recherches avant de commencer les entrevues. « Je connaissais l’histoire corporative et l’histoire de la famille. Il y a des passages qui ne sont pas si faciles. Je me demandais s’il allait s’ouvrir. »

De génération en génération

« Ça m’a toujours fascinée de voir comment une famille a pu rester en contrôle d’une entreprise comme elle le fait. Il y a moins de 3 % des entreprises familiales qui passent jusqu’à la quatrième génération. Eric faisait partie de la sixième génération. Andrew, Geoff et Justin sont la septième génération. Je me demandais comment Eric, un homme si humble, si terre-à-terre, avait fait ça. Je veux comprendre, et je veux que mes enfants comprennent qu’est-ce qui a fait en sorte que ça perdure. »

Elle est d’avis qu’une des grandes forces d’Eric Molson est d’avoir puisé son énergie dans sa passion. « Il avait une vision très claire, basée sur sa passion, de cette entreprise dans le milieu brassicole. Sa détermination a fait en sorte qu’il a pu surmonter des défis très stressants, très difficiles. Il l’a fait, mais pas pour son ego : il voulait que ça perdure. Il le faisait avec détermination et humilité. »

Leadership

Helen Antoniou décrit Eric Molson comme un homme doux, sans prétention et altruiste. « C’est un leadership que j’admire. Souvent, on pense que les leaders sont des grandes gueules très charismatiques, qui doivent bien paraître devant tout le monde. Eric n’est pas du tout ça. J’aime les gens qui n’ont pas besoin d’être le bully pour gagner. »


► En librairie le 1er mai.

► Helen Antoniou est coach de leadership pour dirigeants de société et propriétaires d’entreprises familiales ainsi qu’administratrice bénévole dans les domaines de la santé, de l’éducation et des arts.