/entertainment
Navigation

Jérémy Gabriel pourrait mettre en demeure le Rockfest

Une photo montre le chanteur fumant une substance inconnue

Le chanteur Jérémy Gabriel pourrait mettre en demeure le festival Rockfest de Montebello d’enlever une photo jugée diffamatoire été mise en ligne sur la page Facebook de l’événement. 
Photo courtoisie, Kim Nunès Le chanteur Jérémy Gabriel pourrait mettre en demeure le festival Rockfest de Montebello d’enlever une photo jugée diffamatoire été mise en ligne sur la page Facebook de l’événement. 

Coup d'oeil sur cet article

Jérémy Gabriel pourrait émettre une mise en demeure à l’endroit du Rockfest de Montebello, si le Festival ne retire pas de sa page Facebook une photo où l’on voit le chanteur fumer une substance inconnue.

Mise en ligne dimanche à 20 h 22, la publication a été partagée, au moment de mettre sous presse, par plus de 1400 abonnés Facebook.

Sous la photo, où l’on voit le jeune homme fumer une pipe semblable à celle utilisée par les consommateurs de cannabis, on retrouve la phrase «Le Rockfest fut une mauvaise influence pour Jeremy, on dirait bien!».

«Publicité gratuite»

Gérant de Jérémy Gabriel, Jean Perruno ne comprend pas les intentions du Rockfest derrière ce geste. Il étudie avec un avocat, l’éventualité de faire parvenir une mise en demeure à l’organisation afin de l’obliger à enlever ladite photo.

«On ne sait pas d’où vient cette photo. Est-ce que le Rockfest veut se faire de la publicité avec ça? Est-ce qu’ils veulent se servir de ça pour vendre des billets? C’est une publicité gratuite au détriment de Jérémy et ce n’est pas correct», a-t-il indiqué, lors d’un entretien téléphonique.

Des demandes par écrit et par téléphone ont été formulées, lundi, à Alex Martel, président et fondateur du Rockfest de Montebello, pour lui demander de retirer cette publication jugée diffamatoire, qui était toujours en ligne, mardi, en soirée.

Vie privée

«Jérémy s’est produit au Rockfest l’été dernier et nos relations étaient très bonnes. Ce n’est pas correct et ce n’est pas digne d’une organisation de faire ce genre de salissage avec un artiste qui a déjà participé à leur événement. C’est éthiquement douteux», a-t-il précisé.

Jean Perruno ne s’avance pas sur le contenu et ce que l’on voit sur la photo. Il précise qu’il s’occupe de la carrière artistique du jeune homme et non de sa vie privée.

«Le contenu de la photo est une chose et l’utilisation faite par le Rockfest en est une autre. Tout ce que l’on demande, c’est d’enlever la photo et le problème va être réglé», a-t-il fait savoir.

Sous la publication Facebook du Rockfest, les commentaires sont partagés. Des internautes dénoncent la publication de cette photo, la qualifiant de «cheap shot», certains émettent des blagues et d’autres dirigent de la méchanceté à l’endroit du jeune homme.

Le jeune homme, qui a refusé toute demande d’entrevue, a fermé, mardi, sa page d’artiste Facebook.

«Il a un concert à préparer, vendredi, à Sherbrooke et ce genre de choses grugent beaucoup de son énergie. Il ne veut pas alimenter le feu. Il est aussi mal à l’aise avec ça et avec l’opinion que les gens vont avoir de lui. Il tousse de travers et ça se ramasse sur internet», a laissé tomber son agent.


♦ Alex Martel, du Rockfest, n’a pas donné suite aux demandes d’entrevues formulées par Le Journal.