/weekend
Navigation

Le rêve québécois de Francis Cabrel

Francis Cabrel
Photo courtoisie, Claude Gassian Francis Cabrel

Coup d'oeil sur cet article

En 40 ans de carrière, Francis Cabrel a multiplié les accomplissements, succès et récompenses. Une de ses plus grandes fiertés ? Sa réussite ici, au Québec. « C’était un rêve que je ne croyais jamais pouvoir réaliser », confie le chanteur français.

« Le Québec a joué un rôle très important dans ma carrière. Mon succès chez vous a été une très grande et belle surprise », poursuit Francis Cabrel, au bout du fil, depuis sa résidence dans le sud de la France.

Il en a parcouru du chemin, depuis son premier album­­­, Les murs de la poussière, lancé il y a quatre décennies. Ça, le chanteur l’admet de bon gré. « Ça me donne le vertige de regarder en arrière », concède-t-il. Mais il avoue également qu’il était loin de s’imaginer que sa carrière prendrait un essor aussi spectaculaire au lendemain du lancement de cet opus. En fait, il ne se doutait même pas qu’elle allait durer.

« À ce moment-là, j’avais écrit 10 chansons et je ne voyais pas comment j’allais pouvoir en écrire d’autres pour un prochain album », se souvient-il en riant.

On oublie donc l’idée du plan de carrière.

« Je n’en ai jamais eu. C’est un métier d’une extrême fragilité, où tout peut s’écrouler du jour au lendemain. On dépend entièrement de l’estime des gens », ajoute-t-il.

Cette estime n’a toutefois jamais flanché, continuant de croître au fil de ses nombreux succès tels que Petite Marie, L’encre de tes yeux et autres Je l’aime à mourir. Après quatre décennies, le temps était venu pour Francis Cabrel de réunir chacune de ces pièces, d’où la sortie de L’essentiel, arrivé dans nos bacs il y a une semaine.

À tous ces titres s’ajoutent trois inédits, offerts en bonus sur l’album triple.

Oui au streaming

Mais ce nouvel album n’est pas le seul cadeau que Francis Cabrel a souhaité offrir à ses fans de longue date. La star française a profité de la sortie de L’essentiel­­­ pour mettre en ligne son catalogue tout entier. D’abord réfractaire à l’idée de rendre son répertoire accessible sur les Spotify et Apple Music de ce monde, le chanteur a finalement plié.

« Avant, je ne croyais pas au streaming, surtout en raison de sa maigre contribution financière aux artistes­­­. Mais, finalement, je me suis dit que c’était une demi-consolation face au piratage, une sorte de bouée de sauvetage contre cette pratique qui a complètement chamboulé notre industrie. Et je vois bien que c’est de cette manière que les gens consomment la musique, aujourd’hui », confie-t-il.

Ce bouleversement du monde de la musique n’empêche toutefois pas le chanteur de plancher sur un nouvel album qu’il espère lancer à pareille date l’an prochain. Et une chose est certaine : Francis Cabrel a la ferme intention de venir le présenter à ses fans québécois dès qu’il sera terminé.

« Je suis justement en train de voir quand je pourrais aller faire des spectacles au Québec, probablement à l’été 2019 », avance-t-il.


►L’album L’essentiel est présentement en vente.