/news/currentevents
Navigation

L’homme qui a agressé un chauffeur du RTC recouvre sa liberté

Coup d'oeil sur cet article

Le jeune homme de 21 ans accusé de voies de fait causant des lésions et de menaces de mort envers un chauffeur du Réseau de transport de la Capitale a pu reprendre sa liberté.

Vincent Dallaire a comparu une première fois samedi en lien avec l’agression survenue dans un Métrobus 800, jeudi matin, à l’intersection de l’avenue Royale et de la rue Hugues-Pommier, dans le secteur de Beauport.

Lundi, la poursuivante a accepté que Dallaire puisse recouvrer sa liberté pour la suite des procédures moyennant un engagement personnel de 500 $ sans dépôt. Sa mère s’est également engagée sous signature.

Au surplus, il devra demeurer avec cette dernière, faire un suivi avec un organisme qui vise à aider les hommes ayant des comportements violents, rencontrer son médecin et un psychologue et suivre toute médication qui pourrait être recommandée.

Aucune interdiction de prendre l’autobus n’a été demandée, mais il ne pourra pas monter dans celui-ci s’il est conduit par sa victime.

Il lui a également été interdit de communiquer avec cette dernière, de l’importuner ou encore d’en faire mention sur les réseaux sociaux. Il reviendra devant le Tribunal le 25 juillet prochain.