/news/politics
Navigation

Projet de parc éolien Apuiat: des retombées économiques importantes, dit le ministre Moreau

Coup d'oeil sur cet article

Même si les projets de parcs éoliens ne sont pas rentables pour Hydro-Québec, le ministre des Ressources naturelles du Québec, Pierre Moreau, ne remet aucunement en question le projet de construction de 57 éoliennes à Port-Cartier. Le projet Apuiat n’est toutefois pas prêt de se réaliser devant l’absence d’un contrat d’achat d’électricité par Hydro-Québec.

La société d’état, qui nage dans des surplus d’électricité, ne déborde pas d’enthousiasme devant ce projet de 200 MW.

L’approvisionnement en électricité des projets éoliens existant lui coûte 9,5 cent par kwh, soit 3 fois plus que le coût de production provenant des centrales hydroélectriques.

«Nous sommes un société à vocation commerciale. Il ne faut pas l’oublier ici. Notre objectif est de prendre des décisions rentables dans l’intérêt de notre clientèle», a expliqué le porte-parole d’Hydro-Québec, Serge Abergel.

La société d’État doit toutefois tenir compte de la volonté du gouvernement du Québec de développer la filiale éolienne et de promouvoir la réalisation du projet de parc éolien à Port-Cartier, un projet mené par Boralex et des communautés innues.

«On respecte les orientations du gouvernement, mais dans ce grand contexte, on a besoin d’une entente compétitive pour ce parc éolien là», a poursuivi M. Abergel.

Le ministre Pierre Moreau, a confirmé que des discussions se poursuivent entre Hydro-Québec et le promoteur sur les tarifs d’électricité du projet. «On souhaite que ça aboutisse, a-t-il dit. C’est un dossier de développement économique et social pour les communautés.»

Cette semaine, la vérificatrice générale affirmait que les clients d’Hydro-Québec avaient payé 2,5 milliards $ en trop entre 2009 et 2016 notamment à cause des projets de parc éolien.

«Je n’accepte pas que l’on dise qu’on a perdu 2,5 milliards $. Est-ce qu’on a payé plus cher? La réponse est oui. Est-ce qu’il y a eu des retombées pour ça? La réponse est oui. Est-ce qu’Hydro-Québec se résume à une opération comptable? Non.»

Le ministre Moreau appuie sans réserve le projet d’Apuiat puisque selon lui, l’industrie éolienne a des retombées économiques importantes pour le Québec et particulièrement ses régions.