/sports/hockey
Navigation

Objectif LNH: Jesperi Kotkaniemi, un espoir qui peut brouiller les cartes

Jesperi Kotkaniemi
Photo tirée d'Instagram Jesperi Kotkaniemi a récolté deux mentions d’aide en finale du Championnat mondial des moins de 18 ans, pour mener la Finlande à un gain de 3-2 contre les États-Unis.

Coup d'oeil sur cet article

Le jeune finlandais Jesperi Kotkaniemi peut-il vraiment venir s’insérer parmi les cinq, six ou sept premiers joueurs sélectionnés le 22 juin prochain au repêchage de la LNH à Dallas ? Son coéquipier de la dernière saison avec l’Ässät de Pori, Antoine Laganière, n’en sait rien, mais il peut toutefois confirmer que l’engouement autour du jeune centre est totalement justifié.

Dans un repêchage reconnu pour le peu de centres susceptibles de faire partie des premiers de classe, Kotkaniemi est ressorti du lot au cours des derniers mois. Sa prestation au Championnat mondial des moins de 18 ans, il y a quelques semaines, lors duquel il a aidé la Finlande à remporter l’or grâce à une prestation de neuf points en sept parties, a confirmé que le pivot de 6 pi 2 po et 190 lb devait être pris au sérieux.

«Kotkaniemi est celui qui pourrait faire changer les plans de certaines équipes, a prédit un recruteur de l’Ouest avec qui le collègue Jean-François Chaumont s’est entretenu il y a deux semaines. Il a été incroyable au Championnat du monde des moins de 18 ans en Russie. Il y a un bon buzz autour de lui. Il a aussi un élément qui joue très fort en sa faveur. Il joue au centre dans un repêchage où les gros noms sont surtout des défenseurs et des ailiers.»

Un jeune talent pur

Pour Laganière, il ne fait aucun doute que Kotkaniemi est un talent spécial. À sa première année en Europe, après quatre saisons passées dans l’organisation des Ducks d’Anaheim, l’attaquant de 27 ans a partagé la glace avec ce jeune phénomène.

S’il avoue en riant avoir pris un «coup de vieux» lorsqu’il a compris que, pour la première fois, il évoluerait avec un joueur né en 2000, c’est surtout par ses habiletés sur la patinoire que le jeune l’a impressionné.

«Il est super talentueux, a mentionné Laganière lors d’un entretien téléphonique avec Le Journal la semaine dernière. C’est un excellent manieur de rondelle et, même s’il n’est pas encore à maturité physiquement, sa protection de rondelle est très bonne. Il se démarque par sa vision du jeu, il fait des passes que plusieurs gars ne seront jamais capables de faire. Il possède un talent offensif exceptionnel pour un jeune de son âge.»

D’ailleurs, Kotkaniemi a montré des chiffres fort intéressants et peu communs pour un jeune de son âge en Liiga finlandaise. Ses 29 points en 57 matchs le placent au septième rang de l’histoire pour un jeune de moins de 18 ans dans la ligue finlandaise.

Bonne attitude

Laganière fait également remarquer que le jeune a très bien géré l’attention et les attentes placées en lui cette saison.

«C’est vraiment un bon gars. Il était jeune, mais il savait la place qu’il occupait dans l’équipe. C’est un jeune très respectueux et humble. Parfois, certains jeunes arrivent avec une attitude arrogante, mais ce n’était pas son cas, même s’il est très confiant en ses moyens. C’est un bon mélange, il n’est pas peureux. De plus, il travaille très fort, c’était toujours le dernier sorti de la patinoire après les entraînements. Il a encore des choses à travailler, mais son talent brut est déjà plus haut que la majorité des joueurs.»

Le centre finlandais a-t-il impressionné au point de faire hésiter le Canadien de Montréal au troisième rang?

La réponse le 22 juin.

Laganière ouvert à tout

Après une première saison fructueuse en Finlande, Antoine Laganière se dit prêt à toute éventualité pour la suite de sa carrière.

Le hockeyeur natif de L’Île-Cadieux, en Montérégie, a terminé au deuxième rang des pointeurs de son équipe la saison dernière avec 35 points en 57 matchs. Sans contrat en vue de la prochaine saison, il garde l’œil ouvert sur les possibilités.

«Ça faisait quatre ans que j’étais dans la Ligue américaine et, à 27 ans, je trouvais que je n’avais pas eu de chances et je commençais à vieillir. L’Europe fut une super expérience. Maintenant, je garde toutes les options ouvertes. Quand tu fais le saut en Europe, tu dois avoir une très bonne année, ce que j’ai fait. Pour être honnête, en allant là-bas, mon but était plus d’avoir une bonne saison pour augmenter ma valeur sur le marché européen, pour peut-être avoir un contrat dans la KHL. Par contre, comme je l’ai dit, je suis ouvert à tout.»

Avant de traverser l’Atlantique, Laganière avait connu sa meilleure saison sur le plan offensif en 2016-2017 avec les Gulls de San Diego avec 21 buts et 37 points en 64 matchs.