/portemonnaie/lifestyle
Navigation

Êtes-vous prêts à vous implanter une micropuce dans le corps?

Êtes-vous prêts à vous implanter une micropuce dans le corps?
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le futur approche et il fait peur.

L’AFP a rapporté que près de 3000 Suédois se sont implanté une micropuce dans le but de faciliter leur quotidien. La plupart sont des jeunes, ouverts à la nouvelle technologie et à l’expérience futuriste.

La micropuce fait la taille d’un grain de riz et permet notamment aux utilisateurs de ne plus avoir à utiliser leurs clés, leurs cartes de crédit et leurs tickets de train.

À terme, l’usage évoluerait jusqu’à remplacer les passeports et les permis de conduire.

Bien que marginal, cette pratique se démocratise progressivement et certains spécialistes croient qu’elle finira par conquérir l’ensemble des sociétés avancées.

Mais l’implantation de micropuces pose des problèmes d’intimité et de santé.

Surtout, cela pose une question morale.

Car derrière le simple usage quotidien se cache toute une philosophie qui souhaite fonder une nouvelle version de l’être humain. 

C’est le transhumanisme.

L’Humain 2.0

Êtes-vous prêts à vous implanter une micropuce dans le corps?
TorSun

Si on devait définir une religion officielle à la Silicon Valley, le transhumanisme serait un sérieux candidat.

Les entrepreneurs californiens croient fermement à l’avènement d’une ère où la technologie se confondrait avec l’être humain pour lui permettre d’augmenter ses capacités physiques et intellectuelles.

Elon Musk, pour ne citer que lui, a annoncé travailler sur un implant cérébral qui permettrait d’améliorer notre mémoire et d’interagir avec des appareils électroniques.

Ces recherches avancées ont pour but final de mieux connecter l’Homme à son environnement immédiat et de vaincre les défaillances humaines qui nous définissent comme les maladies, la vieillesse et la mort.

Entre une micropuce dans le poignet pour payer son trio Big Mac et une nanotechnologie qui promet d’agir sur nos cellules contre les maladies, il n’y a qu’un pas.

Et ce pas, voulons-nous vraiment le franchir? Ce n’est pas tout le monde qui accepterait de s’injecter une puce qui finirait par tout savoir de notre personne. L’intimité est un besoin de l’Homme, pour sa liberté de penser et pour son intelligence.

Toutefois, comme les petits chiens à la SPCA, on risque de bien devoir se faire à la petite puce. C’est la marche inarrêtable du progrès.

Si pour voyager, avoir accès à notre compte en banque ou entrer au bureau, il devient indispensable de s’implanter, on s’implantera.

Êtes-vous prêts à vous implanter une micropuce dans le corps?
Kevin Warwick - Instagram

Comme le dit le cybernéticien Kevin Warwick « ceux qui décideront de rester humains et refuseront de s’améliorer auront un sérieux handicap, ils constitueront une sous-espèce et formeront les chimpanzés du futur ».

Pour lui, il nous faudra choisir entre être un animal de compagnie ou un chimpanzé.

Pour moi, plutôt crever.

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux