/sacchips/zonepolcan
Navigation

Martine Ouellet imagine la «République du Québec» dans sa cuisine

Martine Ouellet imagine la «République du Québec» dans sa cuisine
Montage

Coup d'oeil sur cet article

Dans une ultime campagne de charme, la chef du Bloc québécois a donné rendez-vous lundi soir à ses militants pour parler de la future «République du Québec». Elle a imaginé quelle serait sa future monnaie, comment serait composé le réseau d’ambassades du Québec à l’étranger et il a même été question d’une hypothétique armée québécoise.

Il faut savoir que les militants du Bloc québécois devront se prononcer au début juin s’ils veulent garder ou pas Martine Ouellet à tête de leur formation et si la souveraineté demeure une priorité (oui, je sais, je tourne les coins ronds pas mal).

En prévision de ce grand jour, Martine organise donc des assemblées de cuisine virtuelle, où les participants sont invités à poser des questions.

Malheureusement, le parti a supprimé de son compte YouTube la séance de la semaine dernière, invoquant des problèmes techniques. Mais au nom de la démocratie, on a eu le réflexe d’enregistrer celle de cette semaine pour vous en faire un résumé.

D’abord, il n’y a eu aucune question sur son controversé leadership. On suspecte que la modératrice a filtré quelque peu les questions. Tant qu’à y être, on a aussi des doutes sur l'authenticité de certaines d’entre elles. Mais bon, possible que les militants du Bloc ne suivent pas trop la politique et les problèmes qui gangrènent leur parti après tout...

En même temps, ça nous aura au moins permis de savoir plein de chose sur SON projet.

On a appris d’ailleurs que si elle gagnait le vote de confiance, la plateforme électorale de 2019 s’articulera autour «de faire du Québec une République».

Elle s’est aventurée jusqu’à parler «de la monnaie de la République du Québec».

À court terme, elle promet de garder la monnaie canadienne et par la suite, elle étudiera les options pour en créer une nouvelle, ou emprunter celle des Américains ou des Européens.

Elle s’est aussi permis de rêvasser sur la représentation du Québec à l’étranger. «Imaginez le Québec indépendant, on va avoir des ambassades pas mal partout sur la planète!» 

Toujours assise dans sa cuisine, Martine a aussi décidé où sera sa capitale. «La Ville de Québec va devenir la CA-PI-TALE d’un pays ! [...] Et ça veut dire qu’il va y avoir des dizaines et des dizaines d'ambassades étrangères qui vont s’établir à Québec.»

L’histoire nous dira qui des Nordiques ou de l’ambassade de Norvège s’installera en premier dans le 418.

Elle a sinon affirmé avoir un plan «pour ce qui va arriver avec l’armée et les frontières», sans en dévoiler davantage, laissant la centaine de téléspectateurs sur leur faim.

Peut-être auront-ils la réponse la semaine prochaine. Fort à parier que la question de l’indépendance sera encore au menu, c’est un rendez-vous!