/finance
Navigation

Formation pendant le trou noir de l'assurance-emploi: des réactions sur la Côte-Nord

Lobster Traps
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

L’annonce faite jeudi pour aider les travailleurs saisonniers à se sortir du trou noir de l'assurance-emploi suscite des réactions.

Action Chômage Côte-Nord rappelle que c’est la troisième fois que le projet pilote pour donner de la formation aux travailleurs saisonniers est annoncé au cours des derniers mois. Même que les chômeurs de la Haute-Côte-Nord ont déjà eu droit à deux formations cette année, une en anglais et l’autre en informatique.

«On ne peut pas dire que ç’a été catastrophique, mais le fédéral a improvisé. Il n'était pas prêt. On a fait une annonce, le lendemain les gens allaient s'inscrire et Emploi-Québec n'était même pas au courant», a souligné vendredi la porte-parole de l'organisme de défense des droits des chômeurs, Line Sirois.

Les conditions d’admission aux formations étaient restreintes, selon elle. Seulement une centaine de travailleurs saisonniers ont suivi les formations.

Pour Action Chômage Côte-Nord, la solution est simple: ce ne sont pas des projets pilotes qui vont régler le problème du trou noir dans la région, mais bien le fait de rajouter des semaines de prestations pour les chômeurs.

Sur la Côte-Nord, un salarié devra travailler 630 heures pour recevoir 17 semaines de prestations d’assurance-emploi. La région et l’Est-du-Québec compte 6000 travailleurs saisonniers.