/entertainment/tv
Navigation

Mike Ward: «je me suis guéri en boisson»

Mike Ward: «je me suis guéri en boisson»
TVA/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

L’humoriste Mike Ward ne fait rien comme les autres, même lorsqu’il s’agit de traiter une dépression qu’il dit avoir surmontée en buvant de l’alcool.

Mike Ward: «je me suis guéri en boisson»
TVA/AGENCE QMI

 

« Je me suis guéri en boisson, a-t-il confié à Paul Arcand à l’émission Conversation secrète, diffusée dimanche soir à TVA. Je devais prendre une centaine de consommations par semaine.»

Le controversé humoriste a mentionné que cette dépression est survenue à la suite de la poursuite intentée contre lui par Jérémy Gabriel et sa mère, une cause qu’il a finalement perdue et que même ses spectateurs évoquaient sans cesse.

« Cela n’arrêtait plus. Je n’avais plus de fun sur scène, plus de fun dans ma vie. J’ai fait une dépression qui a duré à peu près un an et demi, a précisé Mike Ward. J’étais tout le temps fatigué. Tout devenait un fardeau. »

Il a eu peur de ne plus pouvoir refaire son humour décapant.

« Pour moi, c’est comme si tu amenais en cour Vin Diesel parce qu’il a chauffé vite. Cela n’avait aucun sens », a-t-il dit en entrevue.

Il a donc commencé à annuler des spectacles et il s’est réfugié dans la vodka. « J’avais pas le goût de consulter. J’aurais dû consulter, mais les humoristes que j’ai connus qui avaient des problèmes de santé mentale et qui se faisaient guérir, ils perdaient souvent leur sens de l’humour. J’avais peur d’être moins drôle après. »

Celui qui boit encore « plus raisonnablement » a reconnu du bout des lèvres qu’il est alcoolique.

« Je l’ai été, mais là, je ne le suis plus, a affirmé celui qui est diabétique. Je ne bois pas tous les jours. Pis je ne sens pas un besoin de boire, pis je bois parce que cela me rend heureux. Mais c’est une forme d’alcoolisme », a mentionné le comique qui a passé un mois sans boire récemment.

Regret

Il a reconnu qu’avec le recul, il aurait sûrement été plus sage pour lui d’en être venu à une entente à l’amiable avec Jérémy Gabriel et sa famille au lieu d’aller en procès.

« Cela aurait été tellement plus simple pour ma santé mentale, côté argent, et pour ma carrière de juste payer quand la Commission [des droits de la personne] m’a demandé de payer, mais je trouvais cela important de me battre », a dit celui qui n’éprouve pas d'hostilité contre la famille Gabriel.

« La "joke", elle ne venait pas d’une mauvaise place. Mon intention, ce n’était pas de blesser l’enfant. Je regrette que cela ait sorti de même, a-t-il souligné. J’ai toujours essayé d’être inclusif avec mon humour et de ne pas prendre personne en pitié, mais ce bout-là n’a pas été payant pour moi. »

Pour la suite de sa carrière, Mike Ward dit qu’il ne veut pas s’adoucir, ni se radicaliser et partir en guerre comme l’a fait Dieudonné envers les juifs en France.

« Si je me fais ramener en cour, je vais soit devenir plus prudent ou juste partir du Québec », a-t-il indiqué.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.