/misc
Navigation

Jonatan Julien, futur maire de Québec?

conseil municipal Quebec
Simon Clark/Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le maire Labeaume n’a jamais été reconnu pour ses qualités d’écoute et de collaboration. Il projette plutôt l’image d'un leader charismatique du type «qui m’aime me suive, les autres, on s’en fout!».

Traitant sans retenue certains citoyens ou journalistes qui posent des questions «totchées» de «fatigants» et de «barbares», nous sommes en droit de nous demander pour qui travaille réellement M. Labeaume.
 
Jonatan Julien, ex-bras droit du maire, maintenant conseiller indépendant, a pris le temps hier soir au conseil de ville de remercier tous les membres de l’équipe Labeaume avec qui il a travaillé. Il considère que le travail d’équipe est la clé du succès, et ce faisant, il se positionne à l’autre extrémité du spectre en matière de leadership.
 
Labeaume est un «coach» alors que Julien est un «capitaine d’équipe». Dans la chambre des joueurs, un coach encourage, établit des stratégies, mais quand ça va mal, il prend rarement le blâme: la faute est aux joueurs ou au capitaine de l’équipe...
 
À contrario, un capitaine supporte les joueurs de son équipe, reconnaît leurs forces et leurs faiblesses. Il ne leur tape pas sur la tête lorsqu’une erreur survient parce qu’il fait partie des leurs.
 
Les citoyens commencent à en avoir marre du comportement despote du maire et de son égo démesuré. Julien, en soulignant hier l’importance du travail collaboratif, lance des flèches à ce dernier: «Je tiens à souligner à mes collègues qu’ils forment une super équipe. N’oubliez pas que quand vous travaillez ensemble, en collégialité, vos contributions sont nettement supérieures à la somme de vos contributions individuelles.»
 
Pendant son mandat à Équipe Labeaume, Julien a piloté des dossiers tels que les égouts, la planification des travaux routiers, la négociation des conventions collectives, le déneigement, le réseau d’aqueducs, etc. Des dossiers qui sont loin de faire briller une personnalité et qui semblent dénués de tout intérêt pour le maire. Pour Labeaume, «sky is the limit!». On est loin des égouts...
 
Je suspecte que cette entrée en scène de Julien en tant que conseiller indépendant soit honnête, mais aussi stratégique. Est-ce que Julien se présentera comme maire aux prochaines élections? Si c’est le cas, il serait en bonne posture.
 
À quand une Équipe Julien à l’écoute du citoyen?