/news/currentevents
Navigation

Recommandations des coroners ignorées: pas de défibrillateur obligatoire dans les piscines publiques

Coup d'oeil sur cet article

Slawomir Kulik effectuait des longueurs dans une piscine publique de Québec, en 2011, lorsqu’il a été foudroyé par un malaise cardiaque. Aucun défibrillateur externe automatisé (DEA) ne se trouvait sur place.

Dans son rapport, le coroner Martin Clavet demandait à la Régie du bâtiment du Québec de se pencher sur une modification au Règlement sur la sécurité dans les bains publics, afin d’inclure un DEA à l’équipement de secours obligatoire.

Mais ce règlement n’a pas été modifié depuis 1992, confirme la Régie.

Pour la veuve de M. Kulik, la situation est « épouvantable ». « Il peut y avoir encore des gens qui vont mourir. C’est une question de minutes quand il y a un problème cardiaque, s’offusque Simone Bussières. La logique, c’est que ce soit partout, bien évidemment. C’est le gros bon sens. Je trouve ça scandaleux que ça n’ait pas été encore fait. »

... Ni à la police...

Plusieurs coroners ont recommandé au cours des dernières années que certains corps de police soient munis de DEA, puisqu’ils sont souvent les premiers à arriver sur un lieu d’accident. Très peu sont toutefois passés à l’action.

Malgré deux recommandations en ce sens formulées en 2006 et 2015, la police de Gatineau n’a toujours pas d’appareil du genre.

En 2016, un coroner visait le Service de police de la Ville de Québec, qui n’a pas agi non plus.

Selon les données du ministère de la Santé et des Services sociaux, une douzaine de corps de police municipaux ont tout de même pris l’initiative de s’équiper de DEA.

La Sûreté du Québec compte aussi plus de 750 DEA pour ses 1100 véhicules de patrouille.

... Ni aux douanes

Un coroner a aussi proposé en 2014 d’installer des défibrillateurs aux postes frontaliers, étant donné le nombre élevé de gens qui y transitent et le risque éventuel que survienne un événement malheureux.

Après vérification, Saint-Bernard-de-Lacolle, Stanstead, Saint-Armand et Armstrong ne sont pas pourvus de défibrillateurs.