/world/america
Navigation

Cuba: fortes inondations après la tempête Alberto

Cuba: fortes inondations après la tempête Alberto
AFP

Coup d'oeil sur cet article

LA HAVANE | De fortes pluies associées au passage de la tempête subtropicale Alberto ont provoqué crues et inondations dans le centre et l’ouest de Cuba, avec des coupures de routes et l’effondrement d’un pont tandis qu’une raffinerie était paralysée, selon les autorités qui n’ont pas fait état de victime.

La situation est « complexe », a déclaré lundi la présidente du conseil de défense de la province de Cienfuegos (centre), Lydia Esther Brunet Nodarse.

Dans cette province, environ 10 000 personnes ont été évacuées en raison de cette tempête subtropicale qui s’était formée vendredi dans les Caraïbes, ouvrant la saison des ouragans dans l’Atlantique avec une semaine d’avance.

La raffinerie de pétrole de Cienfuegos a dû être fermée et des résidus de pétrole entraînés vers une plage ont été contenus par un barrage.

Une importante autoroute passant par les provinces de Cienfuegos et de Santa Clara a été coupée en plusieurs endroits.

Dans la province de Sancti Spiritus (centre), un pont construit en 1984 sur la rivière Zaza s’est effondré, se dérobant quasiment sous les pieds de deux personnes selon des images montrées lundi soir par la télévision d’État.

Dans la province de Ciego de Avila (centre), des coopératives agricoles ont été affectées et dans celle de Pinar del Río (ouest), productrice de tabac, les autorités ont mis en sécurité une récolte de quelque 28 000 tonnes de feuilles.

Dans le centre et l’ouest, l’entreprise nationale de cars et de chemins de fer a suspendu ses services.

La saison 2018 des ouragans dans l’Atlantique pourrait compter dix à seize tempêtes tropicales cette année, avait annoncé jeudi l’Agence nationale océanique et atmosphérique (NOAA). Parmi elles, cinq à neuf pourraient se transformer en ouragans. Parmi ces derniers, un à quatre pourraient dépasser la catégorie 3 (avec des vents supérieurs à 178 km/h), sur une échelle maximale de 5.

Entre août et septembre 2017, les trois puissants ouragans Harvey, Irma et Maria ont tué des centaines de personnes et ont provoqué des milliards de dollars de dégâts dans les Caraïbes et le sud-est des États-Unis.