/news/education
Navigation

45 M$ pour des appareils technologiques dans chaque école

Le ministre Sébastien Proulx essaie un casque de réalité virtuelle en compagnie de Béatrice Nault, de la Commission scolaire de Laval.
Photo Simon Clark Le ministre Sébastien Proulx essaie un casque de réalité virtuelle en compagnie de Béatrice Nault, de la Commission scolaire de Laval.

Coup d'oeil sur cet article

Québec investira 45 millions$ cette année pour doter chaque école primaire et secondaire d’appareils technologiques dans le cadre de son vaste Plan d’action numérique en éducation dévoilé mercredi.

Au total, le document prévoit des investissements de 1,2 milliard$ sur cinq ans pour amorcer le virage numérique du réseau scolaire québécois.

Le ministre Sébastien Proulx essaie un casque de réalité virtuelle en compagnie de Béatrice Nault, de la Commission scolaire de Laval.
Photo Simon Clark

«Nous avons le devoir de nous assurer que les élèves et étudiants auront les outils nécessaires pour développer leur plein potentiel et pour s’adapter à leur époque», a fait valoir le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx au cours d’une conférence de presse aux côtés de sa collègue de l’Enseignement supérieur, Hélène David.

Pour l’occasion, les ministres avaient convié quelque 250 invités à l’Espace Dalhousie, dans le Vieux-Québec. La technologie a toutefois fait faux bond au ministre au moment où un robot NAO devait prendre la parole sur scène... sans succès.

Le ministre Sébastien Proulx essaie un casque de réalité virtuelle en compagnie de Béatrice Nault, de la Commission scolaire de Laval.
Photo Simon Clark

Imprimantes 3D

Parmi les nombreuses mesures prévues dans le Plan numérique, 45 millions$ ont été mis à la disposition des écoles dès cette année pour acquérir des imprimantes 3D, traceurs de découpe, robots, ordinateurs portables et autres appareils technologiques. Les cégeps, eux, bénéficieront d’un budget de 20 millions$, tandis que les universités peuvent compter sur 10 millions$.

Des sommes sont également prévues pour accompagner les enseignants grâce à des journées de formation sur les outils technologiques utilisés en classe ou via des tutoriels en formation autonome.

À la fin de l’année 2018-2019, chaque école de la province sera ainsi dotée d’au moins un appareil choisi parmi une liste de 125 possibilités.

Le ministre Sébastien Proulx essaie un casque de réalité virtuelle en compagnie de Béatrice Nault, de la Commission scolaire de Laval.
Photo Simon Clark

Électoraliste?

Mais les enseignants déplorent avoir dû choisir rapidement, au cours des dernières semaines, les outils technologiques qu’ils utiliseront l’automne prochain, sans qu’on leur fournisse un cadre pédagogique.

«Les enseignantes et enseignants ne sont pas contre l’utilisation du numérique dans les classes. Cependant, ils dénoncent le fait que des gadgets dispendieux seront distribués à la hâte dès la prochaine rentrée scolaire», affirme Sylvain Mallette, président de la Fédération autonome de l’enseignement.

Il qualifie d’ailleurs l’annonce d’hier d’«opération électoraliste», alors que le plan est déposé à quatre mois des prochaines élections provinciales.

Le ministre Sébastien Proulx, lui, réplique que la démarche rapide vise plutôt à combler les besoins des écoles qui savent déjà quels outils elles souhaitent acquérir. Les autres pourront en faire la demande au cours de l’automne prochain, assure-t-il. «Ce n’est pas grave si le 4 septembre ce n’est pas fait partout», dit-il.

Le ministre Sébastien Proulx essaie un casque de réalité virtuelle en compagnie de Béatrice Nault, de la Commission scolaire de Laval.
Photo Simon Clark

Autres mesures prévues

  • Créer un dossier unifié de l’élève qui le suivra tout au long de son parcours
  • Mise en place d’une vitrine de l’offre de formation à distance des collèges et universités du Québec, nommée le eCampus
  • Permettre, à terme, de compléter les épreuves ministérielles en ligne
  • Former et accompagner le personnel enseignant sur la pédagogie numérique