/news/politics
Navigation

Le Canada annonce des représailles commerciales envers les États-Unis

Le Canada annonce des représailles commerciales envers les États-Unis
Photo AGENCE QMI, Matthew Usherwood

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le gouvernement Trudeau a annoncé jeudi des contre-mesures en réponse à l’imposition de nouvelles taxes sur l’acier et l’aluminium canadien par l’administration Trump.

 

L’acier et l’aluminium américain seront surtaxés de 25% au Canada, alors qu’une variété d’autres produits en provenance des États-Unis sera surtaxée de 10%. Ces mesures entreront en vigueur le 1er juillet, et ce jusqu’à ce que les surtaxes américaines soient levées.

Ces mesures qui toucheront notamment l’acier et l’aluminium américain sont destinées à pénaliser les États-Unis à la hauteur de 16,6 milliards $, soit un montant équivalent aux exportations canadiennes de ces deux métaux.

À une semaine du Sommet du G7 et en pleine renégociation de l’ALENA, l’administration Trump a imposé des taxes de 25% sur l’acier et de 10% sur l’aluminium canadien. Jusqu’ici, le Canada, le Mexique et l’Union européenne étaient exemptés de ces droits de douane.

Cette décision de l’administration Trump justifiée par la sécurité nationale représente un « affront » selon le premier ministre Justin Trudeau, surtout étant donné que les deux pays ont été de forts alliés économiques et militaires.

« L’administration Trump ne comprend pas tout à fait que [ces mesures contre le Canada] vont faire mal aux Américains, à leur industrie », a ajouté le premier ministre.

Ce sont les mesures de représailles les plus sévères depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Le gouvernement du Québec a précisé plus tôt jeudi qu’il ne souhaitait pas que le gouvernement fédéral réplique avec des tarifs douaniers sur les produits américains, craignant une « guerre commerciale » avec les États-Unis.

Selon le gouvernement québécois, cette industrie emploie 30 000 travailleurs dans la province.

Plus de détails à venir...