/sports/hockey/remparts
Navigation

Roy garde le cap

Trois gardiens et deux Américains parmi les choix des Remparts

Patrick Roy en compagnie du premier joueur sélectionné par les Remparts, Kevyn Brassard.
Photo Roby St-Gelais Patrick Roy en compagnie du premier joueur sélectionné par les Remparts, Kevyn Brassard.

Coup d'oeil sur cet article

SHAWINIGAN – Les Remparts de Québec n’ont pas cédé à la tentation de s’avancer de quelques rondes à la séance de repêchage de la LHJMQ, samedi.

« Bien sûr, ce n’est pas une situation facile quand tu n’as pas de choix de première ou deuxième ronde. J’aurais aimé obtenir un choix de première. On a essayé, mais c’était compliqué, car nous n’avions pas assez de profondeur et de choix pour investir dans une transaction de cette importance-là », a déclaré le directeur général des Remparts, Patrick Roy.

Les Diables rouges ont patienté pendant plus de deux heures avant de réclamer le gardien de but Kevyn Brassard, à l’aide du 47e choix (en troisième ronde).

Kevyn Brassard est le jeune frère d’Éric, un gardien qui a brièvement défendu les couleurs des Remparts à l’automne 2014 avant d’être transféré vers Halifax dans le troc impliquant Zachary Fucale.

Après la sélection de Brassard, Québec a recruté deux autres jeunesses masquées. En 6e ronde, ce fut au tour de Thomas Boucher, des Corsaires de Pointe-Lévy, d’entendre son nom dans les haut-parleurs de l’amphithéâtre. Puis, Griffin Kelly, de Cole Harbour, a été sélectionné en 12e ronde.

« On avait besoin de profondeur devant le filet. Christian aime vraiment les deux gardiens », a précisé Patrick Roy.

UN ABSENT À CONVAINCRE

En quatrième ronde, Québec a repêché le défenseur Nicolas Savoie, enrôlé à la Newbridge Academy, au Nouveau-Brunswick.

Savoie, qui était répertorié au 40e rang par le Centre de soutien au recrutement de la LHJMQ, brillait par son absence au Centre Gervais Auto. « Il a conclu une entente verbale avec l’Université de Providence », a précisé le recruteur en chef des Remparts, Christian Vermette.

Samedi, Patrick Roy a conversé au téléphone avec la famille Savoie, et au cours des prochaines semaines le « 33 » et l’ancien Marc-Édouard Vlasic rencontreront la famille du Néo-Brunswickois afin de vendre les charmes de Québec, du Centre Vidéotron et des Remparts.

« Je me croise les doigts, car ce serait vraiment une belle prise pour notre équipe. Ils ont des options, mais je n’ai pas eu l’impression qu’ils étaient déçus que Nicolas ait été repêché par les Remparts. Au contraire, ils semblaient heureux », a dit Patrick Roy.

PLUS D’ACTION EN 2019

Inactifs jusqu’au 47e rang, les Remparts n’auront pas le temps de se tourner les pouces lors de la prochaine séance de repêchage.

« Aujourd’hui, Christian [Vermette] a même accepté de céder [à Drummondville] un choix de 4 e ronde pour des sélections de l’an prochain [4 e et 7 e rondes].
 
En 2019, nous serons mieux placés avec un choix de 1 re, un de 2 e, deux de 4 e, trois de 5 e, un de 6 e et deux de 7 e. Je suis quasiment essoufflé à en parler », a récité Roy.

Les Remparts ont sélectionné un total de 14 joueurs...

Lundi, la LHJMQ tiendra une séance de repêchage de deux rondes pour les joueurs américains. Ce qui n’a pas empêché les Remparts de recruter, à la 10e ronde, Alexander Teleguine, un centre actif chez les Tigers de Thayer Academy, et à la 13e ronde, Matthew Beniers, un pivot des Mustangs de Milton Academy. Tous deux sont originaires du Massachusetts.

 

« Je rêvais aussi de jouer à Québec »

Retranché en raison d’un surplus de gardiens chez les Riverains du collège Charles-Lemoyne, Kevyn Brassard avait été récupéré par les Forestiers d’Amos.

Samedi, l’exil du résident de Saint-Hubert a été récompensé quand il a été repêché par les Remparts de Québec. « Il s’agit d’une très belle journée, je suis fier d’être avec les Remparts. Les rencontres avec l’organisation s’étaient bien déroulées et je m’y attendais un peu. 

Depuis que mon frère [Éric] a joué à Québec, je rêvais de jouer pour eux, moi aussi. Le rêve se réalise. Je vais leur prouver au camp qu’ils ont bien fait de me prendre », a affirmé le gardien de 16 ans.

Le grand frère était bien heureux du dénouement. « Je suis content pour lui. Québec, c’est vraiment une organisation de première classe. C’est reconnu à travers le Canada. Kevyn est assez gros et très athlétique. Au même âge, il est meilleur que moi. D’ailleurs, je n’avais pas joué

dans le midget AAA », a dit Éric Brassard, qui défend les couleurs du club universitaire des Huskies de St Mary’s.

DUFOUR À ROUYN-NORANDA

L’ailier du Blizzard du Séminaire Saint-François, William Dufour, n’aura pas patienté trop longuement dans les gradins du Centre Gervais Auto.

Celui qui souhaitait entendre son nom entre les 5e et 10e rangs du repêchage de la LHJMQ a vu son désir être exaucé quand les Huskies de Rouyn-Noranda l’ont réclamé au sixième échelon au total.

Le Beauportois devenait le premier hockeyeur originaire de la région de Québec à enfiler un chandail durant la journée.

« Je suis surpris, oui et non. Les Huskies étaient la seule équipe qui m’avait rencontré deux fois. À la deuxième rencontre, il y avait Gilles Bouchard, le directeur général, et tout l’état-major. Ils voulaient en savoir plus sur ma personne. Je suis vraiment fier de faire partie de cette équipe », a souligné Dufour, qui possède déjà la stature d’un joueur d’âge junior à 6 pi 1 po et 174 lb.

Neuvième plus bel espoir de cette séance, selon le Centre de soutien au recrutement, l’adolescent de 16 ans a marqué 17 buts et ajouté 19 mentions d’aide en 36 rencontres sous les ordres de Martin Laperrière.

De son propre aveu, il a connu une « très grosse progression », ayant dû se remettre en début de campagne d’une commotion cérébrale.

« Je suis fier d’avoir monté de trois rangs. Comme joueur, je suis un mélange d’attaquant de puissance et de fabricant de jeu. J’ai hâte d’arriver au camp pour faire ma place physiquement », a-t-il mentionné.

ROY À GATINEAU

Pier-Olivier Roy, de Lac-Etchemin et porte-couleurs des Chevaliers de Lévis, a été le premier choix des Olympiques de Gatineau (9e au total).

« C’était l’équipe avec laquelle j’avais eu ma meilleure entrevue. J’avais un bon feeling [qu’ils me repêcheraient]. Il y a eu beaucoup de bons joueurs qui sont passés chez les Olympiques », a émis Roy, qui se décrit comme un marchand de vitesse. En 40 rencontres l’an dernier, l’attaquant a amassé 50 points, dont 14 buts, en plus d’aider sa troupe à décrocher la coupe Dodge après l’élimination des séries midget AAA.

UN BEL EXEMPLE

Pour tous les jeunes déçus d’avoir patienté jusqu’en début d’après-midi avant d’entendre leur nom au Centre Gervais Auto, sachez que Marc-Édouard Vlasic, des Sharks de San Jose, avait vécu pareille attente à Val-d’Or en mai 2003.

« J’étais demeuré assis sur le plancher pendant quatre heures avant que les Remparts ne me réclament avec le dernier choix de la quatrième ronde. Le 64e choix au total », a rappelé Vlasic, dont le numéro 44 se berce au gré de la ventilation dans les hauteurs du Centre Vidéotron.

« Qu’importe ton rang, tu auras ensuite une chance de faire l’équipe et c’est le message que je vais leur transmettre aujourd’hui. Quand les Remparts m’avaient repêché, c’est qu’ils avaient vu quelque chose d’intéressant en moi. Ils ne repêchent pas un joueur seulement pour boucher un trou.

Chaque jeune repêché possède ses forces et il devra les démontrer au camp d’entraînement afin de faire sa place. Ne laissez pas les autres prendre votre place. »

Vlasic a pu constater au cours des derniers jours que le feu brûlait toujours dans l’âme de Patrick Roy.

« Patrick est revenu à la maison. C’est un passionné du hockey et des Remparts. Je croyais même qu’il serait revenu plus tôt [après son départ de l’Avalanche]. Il aime tellement ça, il est tellement passionné. Ses journées ne finissent jamais, il pense constamment au hockey. »

- Avec la collaboration de Roby St-Gelais

 

LES CHOIX DES REMPARTS

  • 3e (47) Kevyn Brassard, g.b., Amos
  • 4e (65) Nicolas Savoie, déf., Newbridge Academy NB
  • 6e (97) Tristan Gagné, att., Jonquière
  • 6e (104) Thomas Boucher, g.b. Pointe-Lévy ME,
  • 7e (119) Daryk Plouffe-Dubé, att. Mauricie ME
  • 8e (138) Luke MacLean, déf., Darmouth
  • 9e (155) Édouard Cournoyer, déf., Coll St-Bernard
  • 10e (164) Alexander Teleguine, att., Thayer Academy
  • 11e (191), Jake Quillan, att., Steele Subary
  • 12e (209) Loick Bégin, att. Esther-Blondin
  • 12e (210) Griffin Kelly, g.b., Cole Harbour
  • 13e (227) Matthew Beniers, att. Milton Academy
  • 14e (244) William Chabot, att, Collège Lévis