/entertainment
Navigation

G7: des œuvres d’art à la vue des chefs

Une trentaine d’artistes québécois exposent au Manoir lors du G7

Rosanne Pomerleau et sa sculpture <i>Compassion</i>, aussi en montre pour le G7.
Photo courtoisie Rosanne Pomerleau et sa sculpture Compassion, aussi en montre pour le G7.

Coup d'oeil sur cet article

Rosanne Pomerleau est persuadée qu’ils ne pourront pas la manquer. Postée bien en évidence à l’extérieur de la Galerie d’art du Manoir, sa sculpture intitulée L’envol risque d’attirer l’attention des chefs d’État et des dignitaires qui iront s’engouffrer à l’intérieur du Manoir Richelieu pour participer au G7.

La sculpture <i>L’envol</i> est bien en vue devant la galerie d’art.
Photo courtoisie
La sculpture L’envol est bien en vue devant la galerie d’art.

Justin Trudeau, Donald Trump et les autres leaders des sept pays industrialisés auront en effet tout le loisir d’admirer l’œuvre de l’artiste de la région de Bellechasse, puisque la galerie d’art est située à un jet de pierre du Manoir sur la seule route lui donnant accès.

« C’est le seul endroit où les limousines vont passer. Ma sculpture, ils vont l’avoir dans la face », s’amuse à dire Mme Pomerleau, jointe par Le Journal lundi.

La <i>Chasse-galerie</i> de Vladimir Davydov, créée pour l’occasion.
Photo courtoisie
La Chasse-galerie de Vladimir Davydov, créée pour l’occasion.

Celle qui est aussi peintre fait partie d’un groupe de plus d’une trentaine d’artistes dont les œuvres sont exposées à la galerie d’art tenue par Marie et Réal Fortier, dans le cadre du G7.

En plus de L’envol, qui est la pièce maîtresse de l’exposition, une autre de ses sculptures et une de ses toiles seront visibles aux yeux des grands de ce monde et de leur entourage.

« Ce serait le fun que L’envol soit vendu à des dignitaires », souhaite-t-elle.

Les conjoints au rendez-vous ?

Liée par le secret, Marie Fortier ne peut révéler si des chefs d’État profiteront de leur passage au Manoir Richelieu pour visiter sa galerie d’art. Selon elle, à tout le moins, des membres de leur entourage pourraient se montrer vendredi ou samedi, quand le périmètre sera bouclé.

« Sûrement des conjoints qui ne prennent pas part aux discussions. Mais on ne peut pas prévoir combien de gens », dit-elle.

Mme Fortier affirme avoir déjà reçu des visiteurs associés à l’événement, comme des surveillants et des policiers.