/opinion/columnists
Navigation

Le foutu G7

Coup d'oeil sur cet article

Avouez qu’on s’en serait bien passé, non ?

On va se le dire, la région de Québec avait autant besoin de ça, que moi j’ai besoin de me faire percer un trou dans le tibia.

Des manifestants qui s’apprêtent peut-être à bloquer l’autoroute Dufferin, des commerçants qui ferment leurs terrasses, des écoles paralysées, des hôteliers qui achètent des masques à gaz pour leurs clients, des policiers partout en ville.

Les Anglais appellent ça « pain in the ass ».

Y’a pas d’autre façon de décrire ça.

Vraiment, ça donne juste le goût de sacrer le camp ailleurs pour quelques jours !

FAIRE NOTRE PART

OK, disons qu’on fait notre part cette année en recevant tous les dignitaires et les contestataires chez nous.

Après ça, j’espère qu’on aura la paix de ces réunions-là pour quelques décennies.

Le Sommet n’est même pas commencé encore que déjà, les mauvais souvenirs du Sommet des Amériques en 2001 nous remontent à la tête.

On est déjà tannés.

Les prochaines fois, faites-les donc dans le bois, dans le désert ou sur Skype, vos réunions, chers dirigeants du G7.

Tant mieux pour la région de Charlevoix qui s’est fait payer de nouvelles lignes électriques et de nouvelles antennes cellulaires.

Mais ici à Québec, ce n’est rien d’autre que la merde qu’on va recevoir en guise de remerciement.

TRUDEAU ET TRUMP

Si, au moins, on avait l’impression que cette rencontre allait avoir un impact sur notre quotidien.

Mais ce sommet s’annonce moins productif que, disons, la conférence de Québec avec Churchill, Roosevelt et Mackenzie King en 1943.

Trudeau et Trump vont-ils en profiter pour essayer d’apaiser les tensions commerciales entre nos deux pays ?

Des fois, j’ai l’impression que ces deux-là ne comprennent pas eux-mêmes cet enjeu...

Bon lundi quand même !