/sacchips/zonepolcan
Navigation

Justin Trudeau est allé inspecter son nouvel achat

Justin Trudeau est allé inspecter son nouvel achat
Montage

Coup d'oeil sur cet article

Comme tout nouveau propriétaire, le premier ministre est allé constater de ses propres yeux l’état de sa nouvelle acquisition. Justin Trudeau n’aurait pas pu mieux choisir son moment pour aller examiner le pipeline Trans Mountain qu’en cette Journée mondiale de l'environnement.

Une semaine jour pour jour après avoir fait une promesse d’achat de 4,5 milliards de dollars à la compagnie Kinder Morgan, le PM a consacré sa journée de mardi pour aller s’entretenir avec les anciens propriétaires et ses nouveaux voisins.

Il s’est d’abord rendu à Rosedale en Colombie-Britannique pour parler avec des chefs autochtones qui sont en faveur du projet Trans Mountain. Le pipeline passe dans leurs communautés, il fallait bien qu’il fasse connaissance avec le voisinage.

Toutefois, la chicane était déjà pognée dans le quartier. À regarder des vidéos publiées sur les réseaux sociaux, la présence du PM dans les environs a créé des remous. Un comité d'accueil (aussi appelé une manifestation) était présent même si M. Trudeau a semblé les ignorer. 

Il a poursuivi la visite du proprio en se déplaçant en banlieue d’Edmonton en Alberta pour inspecter le terminal du pipeline. Des représentants de Kinder Morgan qui lui ont vendu la propriété étaient présents.

Justin Trudeau est allé inspecter son nouvel achat
Capture d'écran

Mais encore une fois, des résidents du voisinage sont venus gâcher la fête de quartier que Trudeau avait organisé pour souligner à sa manière la Journée mondiale de l'environnement.

Il reste maintenant au gouvernement Trudeau à passer rapidement chez le notaire pour finaliser le tout, parce que comme le dit son ministre des Finances «c’est d’intérêt national et c’est vraiment quelque chose d’important pour notre économie».

Bill Morneau a encore répété mardi aux Communes que leur nouvelle acquisition va donner de l'ouvrage «à peu-près 15 000 travailleurs» pour remettre à niveau et faire les travaux d'agrandissement à leur nouvelle propriété. Quand les rénos seront terminées, il a assuré que les frais de location vont générer un revenu «d’à peu près 15 milliards de dollars chaque année» pour l'économie du pays.