/opinion/columnists
Navigation

Superstitieux?

Profile cat in the dark
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Marcheriez-vous sur les craques du trottoir sous une échelle avec un chat noir en cassant un miroir un vendredi 13 ? Comme c’est toujours le cas lorsqu’un mois commence un dimanche, juillet prochain aura son dantesque vendredi 13 et j’ai le goût de le narguer avec le gros minet noir de ma voisine. En plus, je rentrerai ensuite à la maison et porterai un toast avec Manon sans la regarder dans les yeux. On verra bien ce qui va arriver. Et vous, une bonne fois, quand il fera beau et que, sur la terrasse, une mouche viendra amerrir dans votre verre, souriez et célébrez. C’est signe que les prochains jours seront pécuniairement prospères. Même chose si vous découvrez une araignée dans vos vêtements... signe de fric à l’horizon. À l’inverse, si vous emménagez dans une nouvelle maison, laissez votre vieux balai dans la précédente. Repartez avec un neuf sinon gare aux disputes.

AILLEURS

Au Japon, on recommande aux enfants de se cacher le nombril pendant les orages. Jour de l’An au Danemark, arrivez avec des morceaux de la vaisselle que vous avez cassée au cours de l’année. En Chine, dans plusieurs hôtels, il n’y aura aucun chiffre 4. Ni dans le numéro de votre chambre ni aux numéros d’étages des ascenseurs. En Inde (je ne sais pas si Justin était au courant), il ne faut jamais se faire couper les cheveux un jeudi ou un samedi. Si vous êtes au Vermont et que vous voyez une des nombreuses maisons aux fenêtres inclinées, c’est normal. C’est pour garder les sorcières à l’extérieur. En France, marcher accidentellement sur une crotte de chien porte chance, mais faut que ce soit du pied droit.

POUR LA ROUTE

Les libéraux veulent avoir les mains sur le volant. Mais nous, concernant les dépenses, on veut savoir qui aura le pied sur le gaz.

La défaite des Knights lundi a fait mal. L’équipe cendrillon est-elle en train de devenir l’équipe cendrier ?

J’ai toujours un doute lorsque je vois un jardinier chauve.

Depuis une semaine, Martine Ouellet avait l’air d’une golfeuse. Tout le monde parlait de son heure de départ.

Signe des temps, l’ordinateur nous aura incités à jeter l’encre.

À DEMAIN

Et une nouvelle croyance vient de s’installer au Québec. Être dans deux partis politiques en même temps provoquerait colère, dissension et divorce. Pour dire, hein.