/finance/news
Navigation

Devez-vous déclarer vos animaux aux assurances?

Devez-vous déclarer vos animaux aux assurances?
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

La plupart des gens ont une assurance habitation pour protéger leur maison et les biens meubles qui s’y trouvent. Mais qu’en est-il des animaux de compagnie ? Doivent-ils être déclarés à la compagnie d’assurance ? Sont-ils couverts par les assurances ?

Sachez tout d’abord que vous avez l’obligation de déclarer vos animaux à votre compagnie d’assurance habitation. La compagnie d’assurance pourrait refuser de vous indemniser et même annuler votre police d’assurance si elle découvre que vous avez omis de l’informer de la présence d’un animal lors de la souscription de l’assurance ou lors d’une réclamation. Vous pourriez donc être obligé de payer vous-même pour les dommages, par exemple dans le cas où votre chien causerait un incendie. (Vous riez ? Ça arrive plus souvent qu’on pense.)

Ainsi, pour être couvert en cas de dommages causés à votre animal ou par votre animal, il faudra préalablement avoir avisé votre compagnie d’assurance que vous possédez un animal. Ceci peut sembler surprenant, mais la présence d’un animal augmente le risque pour l’assureur.

Conséquences sur vos assurances

Évidemment, comme cela représente plus de risques pour l’assureur, il n’est pas rare que les primes d’assurance augmentent. Chaque compagnie d’assurance a un système propre et le montant des primes et de l’augmentation ne sont pas coulés dans le béton. C’est pourquoi, comme pour toute autre chose, vous pouvez magasiner votre compagnie d’assurance afin de bénéficier des meilleures offres possible.

Qu’est-ce qui est couvert... ?

La plupart des compagnies d’assurance offrent des assurances habitation qui couvrent déjà une certaine partie des dommages que pourrait subir votre animal, ou que votre animal pourrait causer à vos biens ou à autrui. Toutefois, comme chaque compagnie d’assurance est différente, il faudra voir avec votre compagnie ce qu’elle couvre ou non.

Par exemple, vous pourriez être couvert pour les dommages que votre animal causerait à vos biens, meubles, ou même à votre maison. Vous pourriez également être dédommagé si votre animal décède par malheur lors d’un incendie, par exemple.

Dans le cas où votre animal mordrait quelqu’un, c’est habituellement votre propre responsabilité civile qui sera « engagée », laquelle est comprise dans votre assurance habitation. En effet, au Québec, les animaux sont encore considérés comme des biens en vertu du Code civil du Québec, et les individus sont responsables du fait de leurs biens. Ainsi, rappelez-vous que même si un animal vient avec bien des plaisirs, il vient aussi avec des responsabilités.

 

Conseils

  • Ne pas déclarer votre animal de peur que votre prime augmente n’est peut-être pas ce qu’il y a de plus prudent puisque, advenant un incident, les frais pourraient être astronomiques.
  • Vaut mieux aviser vos assurances dès que possible de la présence d’un animal, puisque le Code civil du Québec prévoit que l’assuré doit informer l’assureur de tout changement qui pourrait modifier sa prime, ce qui est le cas pour un animal.
  • N’oubliez jamais que l’étendue de votre couverture est détaillée dans votre contrat d’assurance. Ainsi, si vous vous demandez ce qui est couvert ou non, allez d’abord lire votre contrat. Dans le doute, communiquez avec votre compagnie d’assurance et soyez le plus transparent possible !