/news/currentevents
Navigation

L’église Saint-Cœur-de-Marie vaut 2$

Le propriétaire Louis Lessard poursuit la Ville de Québec pour 12 millions $

Achetée pour environ 1,8 million $ en 2010 par le promoteur Louis Lessard, l’église Saint-Cœur-de-Marie, située sur Grande Allée, à Québec, vaut seulement 2 $ aux yeux de la Ville.
Photo Stevens Leblanc Achetée pour environ 1,8 million $ en 2010 par le promoteur Louis Lessard, l’église Saint-Cœur-de-Marie, située sur Grande Allée, à Québec, vaut seulement 2 $ aux yeux de la Ville.

Coup d'oeil sur cet article

Le propriétaire de l’église désertée Saint-Cœur-de-Marie sur Grande Allée a réussi à faire baisser la valeur de son immeuble à seulement deux dollars, lui permettant d’alléger son fardeau fiscal, car il ne peut pas jouir de son bien.

« La valeur a baissé, étant donné que je ne peux rien faire avec le bâtiment », a mentionné Louis Lessard, le propriétaire de l’immeuble qui poursuit la Ville de Québec pour 12 millions $. Le litige avec la Ville l’empêche de commenter le dossier.

Le rôle d’évaluation municipale précédent indiquait que l’immeuble valait 630 001 $, ce qui coûtait des milliers de dollars à M. Lessard chaque année en taxes sans pouvoir utiliser son bien.

L’un des avocats du promoteur, Me Richard Laflamme, a fait une demande de révision au rôle municipal afin de réduire son fardeau fiscal. Le programme particulier d’urbanisme (PPU) encadre l’usage de l’immeuble. Or, la Ville ne veut pas consentir de permis de démolition.

« Finalement, la Ville n’a pas eu d’autre choix que de reconnaître que l’endroit avait une valeur nominale », souligne Me Laflamme, indiquant que son client « veut obtenir un usage efficient pour sa propriété ».

Entre-temps, l’église achetée pour environ 1,8 million $ en 2010 ne vaut maintenant que deux dollars.

Neuf versions du projet

En mai 2017, Louis Lessard a déposé une poursuite contre la Ville. À l’aide du procureur Jacques Larochelle, il accuse l’administration Labeaume de vouloir favoriser certaines firmes dans ce dossier. Au total, au cours des huit dernières années, le promoteur immobilier a proposé neuf versions du projet qu’il souhaitait réaliser sur le site de l’église Saint-Cœur-de-Marie.

De la tour de 35 étages moderne à l’immeuble d’habitation intégrant la structure de l’église construite en 1912, la Ville de Québec les a tous rejetés du revers de la main, même lorsque la commande venait de l’administration municipale. Le plus récent projet de tour de 18 étages est bloqué depuis plusieurs mois.

Selon la requête, le directeur des grands projets à la Ville, Charles Marceau, aurait posé plusieurs exigences et aurait fortement incité M. Lessard à faire affaire avec les firmes Pomerleau et ABCP plutôt que d’autres. La Ville s’est également donné le droit d’exproprier le promoteur.

Un flou sur la valeur patrimoniale

Me Richard Laflamme soutient aussi que le promoteur est pris « entre deux chaises » en raison du flou qui concerne la valeur patrimoniale de l’église désacralisée. « Il y a des règles de zonage et des normes à respecter, c’est une évidence. Mais, c’est également une évidence que personne ne va gérer ça comme une église », a commenté Me Laflamme.

La Ville de Québec n’avait pas répondu aux questions du Journal avant de mettre sous presse.

Quelques informations sur l’église

  • Adresse: 530, Grande Allée Est
  • Année de construction: 1912
  • Lieu de culte désacralisé en 1997
  • Valeur du terrain: 1 $ 
  • Valeur du bâtiment : 1 $
  • Valeur de l’immeuble: 2 $
  • Valeur de l’immeuble au rôle antérieur: 630 001 $