/news/politics
Navigation

Le conservateur Richard Martel élu député fédéral de Chicoutimi–Le Fjord

L’ex-entraîneur de hockey Richard Martel l’emporte facilement

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | Le Parti libéral de Justin Trudeau a subi un dur coup hier soir alors que le conservateur Richard Martel l’a emporté dans Chicoutimi-Le Fjord.

Le candidat vedette du Parti conservateur Richard Martel a aisément remporté le siège laissé vacant par l’ex-député libéral Denis Lemieux avec plus de la moitié des suffrages.

« Ne soyez pas inquiets, on va la livrer la marchandise. Nous avons un peu plus d’un an pour vous montrer que vous avez eu raison d’envoyer un signal fort à Ottawa. Dans un peu plus d’un an, les Québécois porteront un gouvernement conservateur », a déclaré en triomphant Richard Martel.

L’ex-entraîneur des Saguenéens de Chicoutimi Richard Martel a remporté l’élection partielle dans Chicoutimi-Le Ford lundi soir sous la bannière du Parti conservateur du Canada.
Photo Agence QMI, Roger Gagnon
L’ex-entraîneur des Saguenéens de Chicoutimi Richard Martel a remporté l’élection partielle dans Chicoutimi-Le Ford lundi soir sous la bannière du Parti conservateur du Canada.

L’ex-entraîneur de hockey connu pour son caractère exubérant en est pourtant à sa première expérience en politique. Sa campagne active sur le terrain des derniers mois et sa notoriété locale a donné les résultats escomptés.

« Bravo Richard et bienvenue au caucus conservateur. On va former le nouveau gouvernement en 2019 », a renchéri par vidéoconférence le chef des conservateurs, Andrew Scheer.

« Il est promis à un bel avenir à Ottawa », a indiqué l’ex bloquiste et nouveau membre du Parti conservateur Michel Gauthier, qui a livré un bouillant discours hier contre le gouvernement libéral.

TROP TARD POUR TRUDEAU

Pour le parti de Justin Trudeau, ça aura été trop peu trop tard. Malgré les nombreuses visites du premier ministre à Saguenay, sa candidate Lina Boivin n’a jamais été dans le coup hier soir.

Considérant les batailles menées par le premier ministre Trudeau contre son homologue américain Donald Trump dans les dossiers des surtaxes sur l’acier et l’aluminium et de la gestion de l’offre dans l’industrie laitière, des secteurs qui génèrent plusieurs emplois au Saguenay, ce résultat est certainement décevant pour le Parti libéral du Canada.

« On parle beaucoup de l’unité canadienne contre Trump et on dit que ça joue en faveur de Trudeau, mais je n’en suis pas persuadé. Les Québécois commencent à être sensibles au message des conservateurs sur ces enjeux », a estimé le professeur à l’UQAM André Lamoureux, qui considère ce résultat comme un « avertissement » pour le PLC.

LE BLOC ET LE NPD EN DÉROUTE

Décimé par le passage raté de Martine Ouellet à sa tête, le Bloc québécois a reçu toute une gifle en terminant en quatrième place, devant les Verts. Le parti avait pourtant obtenu 23,4 % des voies lors de la dernière partielle dans le comté presque voisin de Lac-Saint-Jean, il y a huit mois.

Le constat d’échec est tout aussi frappant pour le NPD, qui n’a pu faire mieux qu’une maigre troisième place.