/investigations/sptrades
Navigation

Au moins 150 accusations contre des grutiers en grève illégale

Les travaux sur le chantier du Théâtre Le Diamant et sur celui du Capitole étaient ralentis considérablement lundi le 18 juin par une grève illégale des grutiers, qui ont boycottés les chantiers partout en province.
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

La présidente de la CCQ, Diane Lemieux, n’entend pas à rire avec les grutiers en débrayage depuis la semaine dernière. Plus de 150 accusations pour grève illégale seront déposées très rapidement selon elle.

« Ça, c’est juste pour les deux premiers jours de grève. Faites une règle de trois », a-t-elle promis hier en entrevue à LCN, en évoquant qu’il pourrait y avoir des centaines d’accusations.

Diane Lemieux, surnommée « la lionne » du temps où elle siégeait à l’Assemblée nationale, ne croit pas du tout à la thèse voulant que les débrayages soient des actions spontanées.

« Il ne faudrait pas nous prendre pour des épais. Ils [les grutiers] tiennent des rassemblements. Si c’était des officiers syndicaux responsables, ils n’auraient pas mis leurs gens dans une situation de grève illégale. »

Tensions

Rambo Gauthier n’a pas été tendre envers la CCQ dans une vidéo enregistrée au volant de son véhicule.
Photo tirée de Facebook
Rambo Gauthier n’a pas été tendre envers la CCQ dans une vidéo enregistrée au volant de son véhicule.

Les tensions entre la CCQ et certains syndicats ont d’ailleurs été ravivées depuis le début de la semaine.Dans une vidéo partagée près de 80 000 fois sur Facebook, Bernard « Rambo » Gauthier, le coloré représentant des opérateurs de machinerie lourde sur la Côte-Nord, a donné son appui aux grutiers.

« Chapeau les grutiers, tab*****. Chapeau ! C’est le temps de démontrer à cette est** de CCQ là que ça va faire l’abus ! Ça n’a plus de cri*** de bon sens », a-t-il lancé.

« À l’époque, la CCQ était là pour protéger le travailleur et l’employeur. Depuis l’arrivée de la grande dame, ce n’est plus le cas pantoute », a-t-il affirmé en référence à Mme Lemieux.

Le syndicaliste a enregistré la vidéo au volant de sa camionnette avec des sièges en cuir.

« En tout cas, il a une belle voiture », a dit Diane Lemieux en regardant les images, avec une pointe de défi.