/news/politics
Navigation

Cannabis: au Québec, ce sera «zéro plant» rappelle le gouvernement Couillard

Coup d'oeil sur cet article

Malgré l’adoption finale mardi, de la loi fédérale sur la légalisation du cannabis qui autorise la culture d’un maximum de quatre plants à la maison, au Québec, ce sera «zéro plant», rappelle la ministre Lucie Charlebois.

«La loi fédérale dit que vous pouvez avoir quatre plants et moins, (mais) la loi provinciale dit : zéro plant. Je dis aux citoyens soyez vigilants, c’est la loi du Québec qui prévaut», a déclaré la ministre déléguée à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, à l’entrée du conseil des ministres.

Le Québec n’est pas la seule province à avoir légiféré pour interdire la culture du cannabis à domicile, a-t-elle rappelé, puisque le Manitoba a fait de même.

À la lumière des réponses données à Ottawa, la ministre Charlebois a bon espoir que le gouvernement Trudeau ne cherche pas à contester la loi provinciale, qui est plus restrictive.

Le Québec prêt à se battre

Si le contraire devrait se produire, le premier ministre Philippe Couillard a déjà prévenu que le Québec était prêt à se battre.

«Nous serons prêts à défendre nos intérêts, y compris devant les tribunaux», a déclaré M. Couillard, mardi soir, peu de temps après que le Sénat ait adopté le projet de loi C-45.

«Ceux qui voudront contester, ce seront les citoyens. Malheureusement, ce sont les citoyens qui vont faire les frais de ça», a déploré la ministre Charlebois. Et «ça va leur couter un bras», a-t-elle ajouté.

La marraine du projet de loi sur l’encadrement du cannabis au Québec n’écarte pas la possibilité que les règles soient éventuellement assouplies en matière de culture à domicile.

«Dans trois ans, il y aura une révision de cette loi», a-t-elle rappelé. Mais dans l’attente, «la loi qui a été adoptée au Québec, c’est zéro plant», a-t-elle répété.

Les succursales de la SQDC seront ouvertes à temps

La ministre Charlebois a par ailleurs assuré que les vingt première succursales de la Société québécoise du cannabis (SQDC) seront ouvertes à temps pour la légalisation de la marijuana.

Rappelons que le premier ministre Justin Trudeau a annoncé mercredi après-midi que les Canadiens pourront fumer un joint en toute légalité à compter du mercredi 17 octobre 2018.

«C’est sûr qu’on va être prêts. Le Québec travaille depuis longtemps à s’organiser, a dit Mme Charlebois. [...] Le site internet est en train de se bâtir donc oui, on va être prêts.»

De vingt, la SQDC fera passer à environ 45, le nombre de succursales sur le territoire québécois d’ici un an.

La SQDC s’apprête à lancer, dans les prochains jours, une première vague d’embauche. Des contrats ont déjà été signés, notamment pour sécuriser l’approvisionnement en cannabis et pour meubler les succursales.