/finance/business
Navigation

TM4 vendue pour 165 millions $

Le moteur électrique d’Hydro-Québec passe à des intérêts américains

TM4 vendue pour 165 millions $
Photo PIerre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

La filiale d’Hydro-Québec TM4 qui fabriquait et commercialisait son moteur électrique n’est plus québécoise. C’est l’équipementier automobile américain Dana qui prend le contrôle de TM4 pour 165 millions $.

Hydro-Québec demeurera toutefois actionnaire de TM4 avec une participation minoritaire de 45 % au capital d’une nouvelle coentreprise.

«C’est avec enthousiasme que nous accueillons TM4 dans la grande famille Dana à la faveur de ce partenariat avec Hydro-Québec», a indiqué hier le président et chef de la direction de Dana, Jim Kamsickas.

Dana, qui commercialise des solutions pour l’industrie automobile, détient plus de 10 000 clients dans 33 pays dont les fabricants Volvo, GM, Nissan, Audi, Toyota et Ford.

Dana dit avoir l’intention de maintenir à Boucherville les installations de TM4 ainsi que ses 130 employés.

«L’électrification des transports est à un point tournant. Hydro-Québec a entrepris une analyse rigoureuse visant à déterminer les conditions gagnantes qui permettront à TM4 de réaliser son plein potentiel», a fait valoir le PDG d’Hydro-Québec, Éric Martel.

Selon ce dernier, cette transaction devrait renforcer les activités de TM4 au Québec.

Transaction dénoncée

Aussitôt annoncée, la transaction a été dénoncée par le Parti québécois (PQ).

«En présentant la transaction comme un partenariat de coentreprise, le gouvernement libéral et Hydro-Québec tentent de faire croire qu’il ne s’agit pas d’une vente. Or, la réalité c’est que nous venons de perdre le contrôle de notre savoir-faire», a déploré le député péquiste, Alain Therrien.

Selon ce dernier, la transaction bénéficiera à des intérêts étrangers tout en soulevant des préoccupations en matière de propriété intellectuelle et de localisation des activités de production.

Hydro-Québec détiendra dorénavant seulement 2 sièges sur 5 au conseil d’administration de TM4.

Transport collectif

TM4, qui n’a jamais réussi à séduire de grands fabricants automobiles pour son moteur-roue électrique, connaît toutefois du succès dans le secteur du transport collectif.

Sa famille de moteurs SUMO pour le transport collectif est en pleine croissance.

En Chine, une coentreprise créée avec son partenaire chinois Prestolite Electric Propulsion Systems a permis à TM4 de vendre plus de 5000 moteurs l’an dernier.

Cette année, si tout va comme prévu, TM4 espère doubler ses parts de marché et ses ventes.

L’an dernier, TM4 a décidé de repositionner ses lignes de production en abandonnant le secteur automobile.

Cette restructuration avait mené au licenciement d’une trentaine d’employés à son usine de Boucherville.

DANA EN BREF

PDG : James Kamsickas
Siège social : Ohio, États-Unis
Chiffre d’affaires : 7,2 milliards $
Nombre d’employés : 33 000