/misc
Navigation

Acheter le pont de l’A25 en Bourse

Coup d'oeil sur cet article

Q: Vous trouvez ça cher d’utiliser le pont de l’A25 ? Pour compenser, achetez le titre en Bourse !

R: La firme Macquarrie Infrastructure Partners, l’opérateur du pont de l’autoroute 25 (A25) entre Laval et Montréal depuis la mise en exploitation en mai 2011, vient de vendre son contrat à la société Transurban pour 858 M$. Fondée en 1996, Transurban est basée à Melbourne, en Australie, et se spécialise dans la gestion d’infrastructures à péage de régions fortement congestionnées.

Elle gère 13 autoroutes australiennes et deux autres en Virginie près de Washington. Son portefeuille est évalué à 9 G$ US. C’est une des 20 plus grandes capitalisations de la Bourse australienne.

Chaque passage sur le pont Olivier-Charbonneau, entre Montréal et Laval, coûte 3,34 $ en période de pointe (2,34 $ hors pointe). Sans transpondeur, il faut ajouter 5,55 $. Ces tarifs ont augmenté de 30 % depuis l’inauguration du pont, en 2011. Depuis, plus de 16 millions de véhicules l’ont emprunté. Le pont génère des recettes annuelles de plusieurs dizaines de millions, bien au-delà des prédictions initiales.

En bourse

L’action de cette fiducie de revenus se transige sous la forme over-the-counter (OTC) à la Bourse de New York (symbole TRAUF). Le rendement est de 5 %. Le titre, plus ou moins liquide, cotait mercredi à 9,11 $ US, loin du sommet de 13 $ de l’an dernier.

Pourtant, l’achalandage quotidien du premier semestre de 2018 a augmenté de 1,4 % en moyenne, tout comme les revenus de péage, de 10 %, à 1,2 G$ US. En 2017, le bénéfice avant intérêts, impôt, taxes, dépréciation et amortissement a grimpé de 10,1 %, comparativement à 2016, pour un achalandage quotidien en hausse de 4 %.

Transurban a annoncé une distribution de 12 % pour le premier semestre de 2018, et de 56 cents par action pour 2018, soit 8,7 % de plus que 2017. Il était de 22 cents en 2009...

Évidemment, à 52,06, le ratio cours-bénéfice est élevé, comparé à celui du secteur des infrastructures (22,27). La dette (classée investment grade) s’élève à 13,7 G$ US, dont la maturité moyenne est de 9 ans au taux moyen de 4,9 %.

Elle est couverte par des contrats de contrepartie à 99 %, donc moins sensibles aux fluctuations du marché des obligations. Et ses contrats PPP comportent des clauses de protection contre l’inflation.

Populaires

Les infrastructures sont à la mode chez les gestionnaires des grandes caisses de retraite, y compris la Caisse de dépôt et placement du Québec, car elles rapportent des rendements stables, parfois importants, pendant de longues périodes.

Et les besoins augmentent partout dans le monde. Comme boursicoteur, voilà une bonne manière de diversifier son portefeuille en s’inspirant des gestionnaires institutionnels.

SNC-Lavalin a bien profité de son investissement dans l’autoroute à péage 407, dans la banlieue de Toronto. L’investisseur génial Warren Buffett a déjà affirmé qu’il n’hésiterait pas à payer un bon prix pour un pont à péage si les clients potentiels devaient se taper un grand détour pour l’éviter.

Le pont devient alors irrésistible. C’était une image, bien sûr. Mais le parc automobile augmente sans cesse dans les territoires où Transurban s’installe. Ces dernières années, dans la région de Montréal, le parc automobile a grandi plus rapidement que la population, donc plus de clients pour le pont de l’A25...


► Question à notre investisseur


Les informations publiées dans cette chronique ne constituent pas des conseils ou des recommandations formulées par Le Journal. Toute personne intéressée doit consulter les conseillers ou professionnels autorisés pour ces fins par l’Autorité des marchés financiers.