/news/currentevents
Navigation

Décès d'Éloïse Dupuis: des Témoins de Jéhovah défendent leur refus d'une transfusion sanguine

Une entrevue avec deux ministres Jéhovah, Francis Guay et Jason Beaudet.
Photo Jean-François Desgagnés Une entrevue avec deux ministres Jéhovah, Francis Guay et Jason Beaudet.

Coup d'oeil sur cet article

Dans la tourmente depuis le décès d’une jeune femme qui accouchait de son enfant, les Témoins de Jéhovah ont décidé de défendre leurs principes dans les médias et d’expliquer quel «courage» il faut pour refuser une transfusion sanguine.

Ils ont mauvaise presse depuis deux ans en raison du décès d’Éloïse Dupuis qui a refusé une transfusion sanguine en raison de ses convictions religieuses.

Les ministres Jéhovah Jason Beaudet et Francis Guay font une tournée médiatique pour faire la promotion de leur congrès annuel qui aura lieu au Centre Vidéotron en juillet. L’exercice a toutes les apparences d’une campagne de relations publiques.

Le Journal a néanmoins accepté de les rencontrer afin d’aborder des sujets d’actualité. Les deux hommes ont 40 ans et 46 ans, n’ont pas d’enfant et sont nés dans des familles qui étaient déjà Témoins de Jéhovah. Considérés comme des «anciens», ce sont eux qui conseillent les familles afin qu’ils appliquent les principes «bibliques» dans leur vie. Ils l’admettent, tout ce qu’ils connaissent, c’est la doctrine des Témoins de Jéhovah.

«On aide les membres de la congrégation dans la mise en pratique de la Bible. C’est toujours la Bible qui donne la ligne directrice», explique Jason Beaudet, qui a fait un DEP en comptabilité.

Apolitiques, les témoins doivent respecter les règles établies dans la société où ils vivent. Toutefois, si ces règles contreviennent à la doctrine de la Bible Jéhovah, les témoins ne respecteront pas la règle. D’ailleurs, le thème du congrès cette année est «Soyez courageux».

Doit-on être courageux de refuser une transfusion sanguine? «Effectivement, tout ça prend beaucoup de courage (...) Dans la Bible on parle de s’abstenir du sang. On n’ira pas plus loin que ce que la Bible dit», indique M. Beaudet, admettant se rendre au chevet des malades pour les soutenir, même lorsqu’ils ne sont pas invités. Mais, il assure ne jamais mettre de pression. «C’est à chaque individu de prendre sa décision finale», dit-il.

Isolement

Par ailleurs, les Témoins de Jéhovah sont fréquemment taxés de ne pas valoriser les études supérieures et d’encourager l’apprentissage d’un métier.

«Nous ne sommes pas là pour imposer. On encourage nos membres à avoir un emploi et à être des membres qui contribuent à la société. Alors, est-ce que c’est nécessaire et jusqu’à quel point c’est nécessaire de s’instruire pour avoir cet emploi-là? C’est à chaque famille de décider», plaide encore une fois Jason Beaudet.

Les jeunes Témoins ne peuvent pas fêter l’Halloween avec leurs camarades de classe ni aucune autre fête. Les deux hommes n’y voient pas de problème, même si la situation peut isoler les enfants.