/sports/others
Navigation

Randonnée Jimmy Pelletier : l’athlète paraplégique et 80 autres cyclistes rouleront 620 km entre Saguenay et Québec

Jimmy Pelletier
PHOTO AGENCE QMI, ROGER GAGNON Jimmy Pelletier

Coup d'oeil sur cet article

À peine un mois après avoir atteint le sommet de la plus haute montagne d’Afrique avec la force de ses bras, l’athlète paraplégique Jimmy Pelletier s’est lancé dans un autre défi de taille jeudi matin en prenant le départ de la quatrième édition de la randonnée cycliste qui porte son nom.

Pelletier franchira une distance de 620 km entre Saguenay et Québec en passant par la Mauricie au fil des prochains jours avec l’objectif d’amasser 175 000 $ au profit de la fondation Adaptavie et du Patro Roc-Amadour du quartier Limoilou, à Québec.

Paralysé des deux jambes depuis qu’il a été impliqué dans un accident de voiture à l’âge de 19 ans, le cycliste et conférencier de 41 ans était parvenu le 24 mai dernier à gravir les 5895 mètres du Kilimandjaro sur un vélo à trois roues.

80 cyclistes

Jeudi matin, Pelletier et les 80 cyclistes qui l’accompagnent ont entamé leur périple sous les encouragements de centaines de jeunes du Patro de Jonquière, au Saguenay, avant de se diriger vers Dolbeau-Mistassini. Entre l’ascension d’une montagne et la route qu’il franchira dans les prochains jours, Jimmy Pelletier voit deux défis d’ampleurs similaires, mais bien différents à la fois.

«Je vais demeurer à 0 m d’altitude, alors c’est déjà toute une différence! Le défi de la randonnée, c’est surtout de s’organiser pour que tout aille bien. De mon côté, je suis en grande forme et je vais rouler les 620 km sans problème», a-t-il indiqué.

Destination Québec

Une fois le tour du lac Saint-Jean complété vendredi, le peloton reprendra la route en Mauricie samedi avec une boucle de 140 km à partir de Shawinigan qui les fera passer par Saint-Tite. Le lendemain, le convoi se rendra à Trois-Rivières et doit atteindre lundi sa destination finale à Québec.

«Comparé à l’année passée, c’est un parcours fait pour rouler et avoir du fun», explique celui qui avait emprunté les routes sinueuses situées dans les régions de Charlevoix et de la Côte-Nord en 2017.

«La randonnée Jimmy Pelletier, oui c’est fait pour rouler et amasser des fonds, mais après il y a des “tailgates”, de l’animation et on prend une petite bière pendant nos escales», explique candidement l’ex-athlète paralympique qui a pris part aux Jeux de Turin en 2006.

Pelletier a profité de son passage au Saguenay pour donner un chèque de 5000 $ au Patro de Jonquière jeudi. Il espère faire grandir sa randonnée au cours des prochaines années, mais préfère tout de même conserver le «côté familial» de son événement.