/sports/hockey/remparts
Navigation

[VIDÉO] Repêchage européen: les Remparts misent sur Alexei Sergeyev

Alexei Sergeyev sélectionné au 31e rang du repêchage européen

Coup d'oeil sur cet article

Détenteurs du 31e choix à la séance de repêchage des joueurs européens de la Ligue canadienne de hockey, les Remparts de Québec ont réclamé, jeudi, l’attaquant qu’ils convoitaient : le Russe Alexei Sergeyev.

Âgé de 18 ans, ce natif de Rybinsk a défendu, la saison dernière, les couleurs du Snezhnye Barsy d’Astana. La capitale du Kazakhstan est située à quelque 2700 kilomètres au sud-est de Moscou. Un facteur géographique qui expliquerait, selon certains, pourquoi Sergeyev aurait glissé entre les mailles du filet des recruteurs de la LNH.

En 58 matchs dans la MHL (hockey junior eurasien), Sergeyev, un patineur de 5 pieds 9 pouces, a enfilé 20 buts et amassé 21 mentions d’aide.

« Du flair pour marquer »

« Sergeyev est doté d’un sens du hockey qui sort de l’ordinaire. Je suis convaincu que les partisans des Remparts aimeront le voir jouer et j’ai déjà hâte de le voir sur la glace au camp d’entraînement », a mentionné le directeur général et entraîneur en chef des Remparts Patrick Roy.

« Certes, il faudra attendre pour juger efficacement de son talent, mais il semble posséder de bonnes mains, de belles habiletés de passeur et il a du flair pour marquer des buts », a corroboré Christian Vermette, le recruteur en chef des Diables Rouges.

À l’exemple de Philipp Kurashev, Sergeyev est un protégé de l’agent Igor Larionov. Au-delà du potentiel athlétique de Sergeyev, cette association a pesé dans la balance lorsqu’est venu le temps pour Roy de cibler un candidat pour combler son deuxième poste d’Européen. « Évidemment, j’avais le choix de repêcher le joueur que je désirais, mais j’étais confortable à l’idée de miser sur Sergeyev. Ça démontre, en quelque sorte, notre loyauté envers le groupe de Larionov », a plaidé le numéro 33.

À une époque pas si lointaine, les Remparts, à l’exemple de quelques autres formations de la LCH, pouvaient s’assurer des droits des meilleurs espoirs européens à l’aide de transactions.

Cette ère est révolue et le patron des opérations hockey des Diables Rouges a craint, pendant quelques minutes, que Sergeyev lui file entre les doigts. « Autrefois, on pouvait s’avancer au repêchage européen. Maintenant c’est plus risqué, mais Sergeyev était le joueur que nous avions ciblé au départ. Je suis convaincu qu’il sera heureux d’évoluer aux côtés de Kurashev », a prédit Roy.

Larionov flatteur

Lors d’une entrevue téléphonique, Igor Larionov a loué les qualités de son poulain. « Sergeyev est très doué et il possède une intelligence hockey très élevée », a assuré l’ancien pivot étoile du Club de l’Armée rouge.

« À Québec, il sera dirigé par un excellent entraîneur, évoluera au sein d’une très bonne organisation et il aura l’occasion de démontrer son savoir-faire aux recruteurs de la Ligue nationale de hockey. »

La LHJMQ fait le plein de 19 Euros

Dix-neuf patineurs ont été sélectionnés, jeudi, par les formations de la LHJMQ lors de l’encan annuel des joueurs européens de la Ligue canadienne de hockey.

De ce nombre, 14 furent réclamés en première ronde puisque quatre clubs ont conservé leurs droits pour la saison 2018-2019 sur leurs deux joueurs du Vieux Continent.

Les Russes ont été les plus prisés avec six sélections. Les Slovaques avaient également la cote cette année puisque cinq joueurs ayant grandi au pays des Stastny ont été réclamés.

Deux joueurs de la Suisse, de l’Allemagne et de la République tchèque ont également été repêchés à l’instar d’un Finlandais et d’un Suédois.

Détenteurs du premier choix de la séance, les Sea Dogs de Saint John ont repêché l’attaquant Maxim Cajkovic, un Slovaque qui évoluait à Malmö (Suède) la saison dernière.

Lors du récent championnat mondial des moins de 18 ans, Cajkovic avait terminé au deuxième rang des pointeurs avec une récolte de 4 buts, 7 aides en cinq parties. Plusieurs experts l’ont déjà étiqueté comme un choix de première ronde à l’encan 2019 de la Ligue nationale de hockey.

Au 4e rang, les Cataractes de Shawinigan ont réclamé Valentin Nussbaumer. Cet attaquant de 17 ans a défendu les couleurs de l’équipe nationale de la Suisse (moins de 20 ans) lors des derniers championnats mondiaux de hockey junior.

Retour des gardiens

Bannis de la LCH depuis l’encan de 2014, les gardiens européens ont regagné leur admissibilité en 2018. Six ont été réclamés, mais aucun club de la LHJMQ n’a parié sur une jeunesse masquée.

À l’aide du choix numéro 3, les Wolves de Sudbury ont misé sur le Finlandais de 19 ans Ukko-Pekka Luukonen, un espoir des Sabres de Buffalo.

Les Russes Ivan Prosvetov (Saginaw), Maksim Zhukov (Barrie), le Suisse Akira Schmid (Lethbridge), le Finlandais Kari Piiroinen (Windsor) et le Danois Mads Sogaard (Medicine Hat) poursuivront également leur développement dans la LCH.

Les choix de la LHJMQ

PREMIÈRE RONDE

1- Saint John : Maxim Cajkovic, att., Slovaquie
4-  Shawinigan : Valentin Nussbaumer, att., Suisse
7-  Val-d’Or : Danill Berestnev, att., Russie
10- Chicoutimi : Artemi Knyazev, déf., Russie
22- Gatineau : Yaroslav Likhachyov, att., Russie
25- Sherbrooke : Oliver Okuliar, att., Slovaquie
28- Charlottetown : Alexander Dersch, déf., Allemagne
31- Québec : Alexei Sergeyev, att., Russie
34- Rouyn-Noranda : Marcel Dlugos, déf., Slovaquie
37- Victoriaville : Egor Serdyuk, att., Russie
40- Drummondville : Oliver Turan, déf., Slovaquie
46- Halifax : Samuel Fagemo, att., Suède
49- Acadie-Bathurst : Kristian Kovacik, att., Slovaquie
52- Blainville-Boisbriand : Jasper Rannisto, déf., Finlande

DEUXIÈME RONDE

61- Saint John : Filip Prikryl, att., Rép. tchèque
82- Gatineau : David Aebischer, déf., Suisse
85- Sherbrooke : Taro Jentzsch, att., Allemagne
97- Victoriaville : Mikhail Abramov, att., Russie
106- Halifax : Marcel Barinka, att., Rép. tchèque