/sports/football/alouettes
Navigation

La défense des Alouettes a montré son vrai visage, selon Henoc Muamba

Les joueurs des Alouettes vident leur casier.
MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

En limitant l’attaque des Roughriders de la Saskatchewan à 17 points pour décrocher une première victoire cette saison, samedi à Regina, la défense des Alouettes de Montréal a montré ce dont elle était capable.

«C’était notre vrai visage, ou presque, puisque nous avons tout de même commis quelques petites erreurs et nous pouvons encore nous améliorer», a indiqué Henoc Muamba, dimanche, en entrevue avec l’Agence QMI.

Pour le secondeur, qui a obtenu quatre plaqués défensifs contre les Riders, l’humiliant revers de 56-10 contre les Blue Bombers de Winnipeg la semaine précédente a servi de leçon à son unité.

«Nous avons joué davantage en équipe, en plus de bien communiquer, ce qui nous a permis de corriger plusieurs erreurs que nous avions faites la semaine dernière», a-t-il expliqué.

Joie et soulagement

En plus de décrocher un premier gain en 2018, les Oiseaux ont également mis fin à une série de 13 revers. Avant samedi, leur dernière victoire remontait au 11 août 2017, contre les Argonauts de Toronto.

Conscients de l’existence de cette triste séquence, les joueurs tentaient de ne pas trop s’y attarder, selon Muamba. D’ailleurs, c’est un sentiment de joie, pas seulement de soulagement, qui régnait dans le vestiaire après le match contre les Riders.

«Nous étions "relaxes" et surtout contents, pas juste pour nous, mais aussi pour "coach" [Mike] Sherman. C’est un grand moment quand tu obtiens ta première victoire dans la Ligue canadienne», a indiqué l’ancien de l’Université Saint-Francis-Xavier.

«Il y avait un peu de soulagement, mais nous avions confiance en nous, a-t-il ajouté. La seule question était de savoir à quel moment l’équipe allait cliquer et bien jouer ensemble.»

Au suivant

Le quart-arrière partant des Alouettes, Drew Willy, a quitté la rencontre de samedi au troisième quart, possiblement à cause d’une blessure à la tête. Il n’est pas revenu au jeu. Interrogée à ce sujet dimanche, l’équipe n’a pas donné de mise à jour sur l’état de santé de celui qui a complété huit de ses 15 passes pour des gains de 157 verges et un touché avant de tomber au combat.

«Je ne sais pas s’il sera en mesure de jouer la semaine prochaine, mais nous avons une bonne équipe et un joueur sera prêt à le remplacer, même si ce ne sera pas facile», a affirmé Muamba.

Jeff Mathews a pris le contrôle de l’attaque après la blessure de Willy. Le passeur de 26 ans n’a pas commis d’erreur coûteuse, en plus de rejoindre ses receveurs huit fois en 12 tentatives.

Les Alouettes accueilleront le Rouge et Noir d’Ottawa vendredi prochain au stade Percival-Molson.