/finance/business
Navigation

DuProprio est vendue à des Britanniques pour 51 millions $

DuProprio
Photo Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Dans son effort de consolidation de ses activités, le groupe Pages Jaunes a décidé de se départir de sa filiale DuProprio, son réseau québécois de vente immobilière assistée, et de son pendant canadien-anglais ComFree.

ComFree/DuProprio sera cédée pour 51 millions $, payables en espèces, au groupe britannique Purplebricks qui œuvre aussi dans le créneau du courtage immobilier sans commission.

Purplebricks s’est réjouie de mettre la main sur une entreprise qui présente «des opportunités de croissance attractives avec un potentiel d’expansion géographique à travers le Canada», notamment en Colombie-Britannique et dans la région de l’Atlantique.

Le groupe britannique a souligné que DuProprio détient 20,2 % du marché au Québec et que ComFree a atteint, l’an dernier, 2 % du marché en Ontario et 2,3 % du marché dans l’Ouest canadien (Alberta, Saskatchewan et Manitoba).

Pour réaliser ses intentions d’expansion à travers le Canada, Purplebricks prévoit investir dans ComFree/DuProprio 15 millions de livres sterling (environ 26 millions $) sur deux ans.

Pages Jaunes, qui a vécu de beaux jours avec ses bottins téléphoniques, s’est recyclée de peine et de misère au fil des ans dans le numérique avec, notamment, le site Canada411.ca et DuProprio.com. Plus récemment, la compagnie a décidé de réduire ses dépenses et de recentrer ses activités afin d’améliorer sa santé financière. Dans cet esprit, Pages Jaunes a renvoyé son président et chef de la direction l'an dernier et a mis en branle, au début de l'année, un effort de consolidation qui s’est notamment soldé par la mise à pied de quelque 500 employés, soit 18 % de son personnel.

«Alors que nous continuons de simplifier et de recentrer nos activités, nous croyons que la cession de CFDP [ComFree/DuProprio] est une autre étape très positive pour les Pages Jaunes et nos parties prenantes», a expliqué le président et chef de la direction, David A. Eckert, lundi, en commentant la transaction qui devrait être complétée le ou vers le 6 juillet.

Purplebricks a assuré que ComFree/DuProprio continuera d’opérer sous les mêmes noms au Québec et au Canada anglais, et conservera son équipe de direction actuelle menée par Marco Dodier.

Fondée en 1997 au Québec, ComFree/DuProprio emploie actuellement 400 personnes à travers le pays, avec des bureaux à Montréal, Québec, Hamilton, Winnipeg et Edmonton. L’entreprise avait été achetée par Pages Jaunes en juillet 2015.