/opinion/columnists
Navigation

Love is in the air

Coup d'oeil sur cet article

Alexandra Cossette a fait un petit clin d’œil au pilote Alain Lambert et elle lui a dit un nom : Gratton. Ensuite, nous sommes montés à bord de l’hélicoptère de son mari, Jean-Jacques, pour une petite balade d’une quinzaine de minutes au-dessus du lac Memphrémagog. Partis de chez mon ami Paul Gaulin, nous avons survolé les résidences cossues et somptueuses de la rive ouest avant d’aller voir le site de l’Abbaye de Saint-Benoît-du-Lac. Splendide sous un ciel parfaitement bleu dans une machine surréaliste. Alain nous a ensuite amenés de l’autre côté du lac, et mes yeux ont élargi, se sont écarquillés. Je ne croyais pas qu’il existait au Québec un domaine aussi beau, aussi admirable, aussi grandiose. Comme si nous étions soudainement arrivés au-dessus des jardins de Versailles. En bordure et sur une pointe du lac, s’alignent des dizaines de chefs-d’œuvre d’horticulture et de plantations parsemés de résidences gigantesques, de chalets, de maisons d’invités autour desquels on ne voit que des ouvrages artistiques.

L’ESPION

Gratton, c’est Robert Gratton, ex-président de Financial Corp, qui, m’a-t-on dit, bougonne et n’aime pas la publicité. Je m’excuse Monsieur Gratton mais je ne veux que vous féliciter. Je sais que votre propriété est entièrement et jalousement privée, mais c’est dommage pour vous qu’un hélicoptère puisse passer au-dessus. Pire, que je sois dedans. J’ai été ébahi. Je n’ai rien contre les gens extrêmement riches comme vous l’êtes... au contraire. J’admire.

Vos installations devraient devenir publiques ne serait-ce que deux jours afin que les non-jaloux, les non-envieux apprécient l’excellence et le savoir-faire des gens d’ici... et votre bon goût.

J’ai été enchanté de vous espionner.

DE MÊME EN PASSANT

  • Pour se rafraîchir et se désaltérer, y a rien comme un thé glacé. Ice tea que c’est bon !
  • Je suis jaloux. Chaque fois que Manon va chez son chiro, il la fait craquer.
  • Tony Accurso a déjà choisi sa plaque personnalisée : À-PLUS
  • Trompettiste de jazz : Il joue avec ses tripes et trippe avec ses joues.

À DEMAIN

Je n’y retournerai plus. Promis.