/news/politics
Navigation

21,6 M$ investis pour revitaliser la réserve faunique des Laurentides

Le Camp Mercier et le pavillon du lac à L’Épaule seront notamment entièrement rénovés

Le pavillon du lac à L'Épaule sera entièrement rénové au coût de 3 M$ par le gouvernement du Québec.
Photo courtoisie Le pavillon du lac à L'Épaule sera entièrement rénové au coût de 3 M$ par le gouvernement du Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement du Québec a annoncé jeudi des investissements de 21,6 M$ pour la revitalisation des installations de plein air du parc national de la Jacques-Cartier et de la réserve faunique des Laurentides.

Les sommes permettront notamment la reconstruction complète du Camp Mercier, établissement situé environ à mi-chemin entre Québec et L’Étape. Les travaux prévoient l’agrandissement et le réaménagement du bâtiment qui accueille 50 000 visiteurs chaque année. Une aire de restauration, un dépanneur, une salle multifonctionnelle, une salle de fartage et une école de ski seront notamment installés dans le tout nouveau bâtiment, pour un coût total de 7,6 M$.

«Le Camp Mercier est la porte d'entrée du paradis de la chasse, de la pêche et des sports d'hiver qu'est la réserve faunique des Laurentides. Sa reconstruction en fera un bâtiment d'accueil multifonctionnel adapté qui servira de tremplin à tous ceux qui veulent vivre une expérience à la hauteur de leur passion», a indiqué le vice-président Exploitation secteur faunique de la SEPAQ, Dave Boulet. Les travaux devraient être exécutés pour 2020, soit à temps pour le 125e anniversaire de la réserve faunique.

Nouveaux sentiers et camping

Le projet prévoit aussi l’ajout de nouveaux sentiers et de secteurs de camping dans le parc national de la Jacques-Cartier. En plus d’une quarantaine d’emplacements pour les campeurs, cinq chalets Échos seront construits par la SEPAQ.

«Nous voulons faciliter l'accès et offrir de nouvelles façons de s'imprégner de cette vallée sans pareille, tout en préservant la richesse de ses paysages et de son patrimoine historique», explique la vice-présidente Exploitation-parcs nationaux et campings de la Sépaq, Catherine Grenier. Des travaux visant à faciliter l’accès au parc, notamment l’ajout d’une guérite et de stationnements, sont prévus.

Les 21 millions serviront également à la réfection complète du pavillon du lac à L’Épaule, qui doit «être rénové de fond en comble» selon le communiqué émis par Québec. Le pavillon sera notamment isolé afin d’accueillir des visiteurs autant en été qu’en hiver.

Territoire important

Pour le gouvernement, ces investissements étaient nécessaires pour assurer un accès complet à la réserve faunique et au parc national, deux des «plus belles richesses du Québec» estiment le gouvernement et la SÉPAQ.

«Nous sommes particulièrement choyés par la proximité des territoires naturels exceptionnels auxquels la population peut avoir accès pour s'adonner aux joies du plein air. Il s'agit de produits d'appel touristique importants qui contribuent à la vitalité économique régionale», a déclaré la ministre Véronyque Tremblay.

Pour la région, ces 21,6 M$ en investissements permettront des retombées de 18,2 M$ en PIB estime le gouvernement.