/world/pacificasia
Navigation

Une firme chinoise mise à l’amende pour vol de technologie

ÉOLIENNE
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Washington | Sinovel, l’un des principaux fabricants de turbines éoliennes en Chine, a été condamné vendredi à payer une amende de 1,5 million de dollars pour le vol d’une technologie propriété de la société américaine AMSC.

Un tribunal a estimé que ce vol avait causé à AMSC des pertes supérieures à 550 millions de dollars, a expliqué le ministère américain de la Justice dans un communiqué vendredi, précisant que l’amende maximale avait été imposée.

Une année de probation est prévue pour permettre à Sinovel de s’acquitter du remboursement d’une somme qui a fait l’objet d’un accord avec AMSC.

« Sinovel a déjà payé 32,5 millions à la société américaine cette semaine et paiera 25 millions supplémentaires au cours de l’année de probation. Dans le même temps, l’entreprise chinoise devra en outre dédommager à hauteur de 850 000 dollars supplémentaires les victimes », a ajouté le ministère.

Le 24 janvier, Sinovel avait été reconnu coupable d’avoir volé une technologie propriété de AMSC, lui causant des pertes de 800 millions de dollars (647,5 millions d’euros).

Un jury du Wisconsin avait condamné Sinovel Wind Group Co Ltd, basée à Pékin, pour conspiration en vue de commettre un vol de secret industriel, pour vol de secrets industriels et pour fraude électronique, à l’issue d’un procès de onze jours.

Selon le communiqué, Sinovel avait recruté en 2011 un employé d’AMSC installé en Autriche qui avait volé le code source des ordinateurs du groupe américain, dont découle sa technologie de régulation du flux d’électricité des éoliennes vers les réseaux électriques.

À l’époque, AMSC, anciennement American Superconductor Inc, vendait sa technologie à Sinovel. L’obtention de ce code avait permis à Sinovel de ne plus passer commande à la société américaine, prenant la technologie à son compte et causant à AMSC des pertes estimées à 800 millions de dollars.

La perte de commandes de Sinovel a fait subir à AMSC de « graves difficultés financières »: sa valorisation sur le marché a chuté de 1 milliard de dollars, et elle a dû supprimer 700 emplois, soit plus de la moitié de sa main-d’oeuvre mondiale, a également indiqué la justice vendredi.