/news/green
Navigation

Trois morts liés à la canicule en Ontario

bloc météo été chaleur
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Seules trois personnes ont potentiellement perdu la vie en Ontario en raison de la canicule qui a marqué la dernière semaine, ont annoncé les autorités de la province mardi.

Ce nombre, de loin inférieur aux 70 morts recensés au Québec pendant la même période, s'explique par une question de méthodologie, a expliqué le coroner en chef de l'Ontario, Dirk Huyer, aux médias locaux.

En Ontario, la chaleur doit être la seule cause de la mort pour qu'un décès soit lié à une canicule. Par exemple, le décès d'un enfant oublié dans une voiture au soleil ou d'un travailleur ayant subi un coup de chaleur peut être comptabilisé.

Par contre, au Québec, les décès de personnes aux prises avec des problèmes de santé, comme une maladie chronique, sont pris en compte par les autorités de la santé pour calculer le nombre de morts liés à une canicule.

Tout comme au Québec, les hôpitaux ontariens ont été forts achalandés pendant la canicule. Selon le médecin en chef de l'Ontario, le docteur David Williams, le nombre d'admissions pour des facteurs environnementaux a été multiplié par sept pendant la vague de chaleur.